Cinq morceaux pour tomber amoureux de l’ambient choisis par S.A.M

S.A.M est le genre de pro­duc­teur qui n’aime pas se cloi­son­ner à un style de pro­duc­tion, au cours de sa car­rière il a offert des dis­ques de house, de min­i­male, de dub ou même d’ex­péri­men­tale. Le Copen­h­aguois a aus­si un pen­chant pour l’am­bi­ent, comme le prou­ve son maxi Delaphine 003 ou son dernier album Dream State Of A Bell­mak­er. Sur les douze titres de ce long for­mat, Sam Andre Mad­sen dis­tille un son tan­tôt étrange et lunaire et d’autres fois sub­tile­ment émouvant.

L’am­bi­ent est un style de musique qui peut être dif­fi­cile d’ac­cès à cause de ses sonorités, ses con­struc­tions, ses ambiances par­fois inhab­ituels. Pour les novices ou les réfrac­taires, nous avons demandé à S.A.M de nous dress­er une liste de cinq morceaux qui l’ont inspiré et qui vous amèneront cer­taine­ment à de nou­velles recherch­es de morceaux ambient.
1. Sam McQueen — Sim­ple Pleasures
Cet EP de Sam McQueen m’a beau­coup inspiré pour mon album, il y mixe des séquences de tech­no mono synth avec des vio­lons intens­es en ascen­sion. Un véri­ta­ble groove ressort du maxi alors qu’il utilise très peu de bass­es ou de per­cus­sions. C’est remar­quable !”

 2. Pub — Overcome
“L’e­sprit et la com­po­si­tion de ce morceau sont extra­or­di­naires ! On peut enten­dre l’in­flu­ence des pre­miers Aphex Twin ain­si que du glitch, c’est vrai­ment quelque chose d’u­nique, je l’adore !”

3. Dona­to Dozzy — K1
Celle-ci a t‑elle vrai­ment besoin d’ex­pli­ca­tions ? L’al­bum de Dona­to K sur Fur­ther Records est un clas­sique. Dans la même veine que “Over­come” par Pub, il mélange un rythme lent avec des notes pro­fondes et étirées, mais aus­si une struc­ture qui évolue sub­tile­ment à tra­vers le temps qui vous trans­porte vers une autre dimen­sion. C’est de l’Art !

4. Fed­eri­co Durand — Atardecer
Tout ce que fait Fred­eri­co est mag­ique. Sa musique com­bine des enreg­istrements, boucles de cas­settes, effets, syn­théthiseurs… Met­tez des écou­teurs, fer­mez les yeux et vous vous rap­pellerez de nom­breux moments roman­tiques — même si vous n’en avez pas

5. Infants — Water Music
Ce titre danois ne m’a pas vrai­ment inspiré aus­si bien à cause de la com­pléx­ité de sa pro­duc­tion que sa sim­plic­ité. Frôlant le silence, la com­po­si­tion demande une grande atten­tion durant les qua­tre pre­mières min­utes où une seule note se fond lente­ment et qu’une fréquence rem­plit douce­ment l’e­space. La note con­tin­ue et crée juste assez de ten­sion pour l’au­di­teur avant d’être aidée par une série de cordes qui entourent l’u­nique note. Je suis impres­sion­né par ce genre de musique qui tra­vaille plus avec le silence qu’avec le son.

(Vis­ité 1 199 fois)