Skip to main content
Crédit : Ismael Moumin
13 mars 2018

Clément Froissart (échappé de Concorde) vient de sortir l’un des plus beaux clips de ce début d’année

par Clémence Meunier

L’enfance : source d’inspiration infinie. Éculée aussi, tant elle est disséquée par certains pour en tirer la moindre goutte d’idées, parfois un poil artificielles, pas forcément sincères. Un morceau est mélancolique ? C’est la nostalgie de l’enfance. Il y a un gosse dans un clip ? C’est une ode à l’enfance. Alors peut-être que l’on n’a pas de coeur (peut-être !), mais la foultitude de clips et chansons titillant cette corde sensible peut avoir tendance à agacer le mélomane blasé. Mais pas chez Clément Froissart. Après 10 ans passés dans les rangs de Concorde (rassurez-vous, le groupe existe encore, même s’il n’a rien sorti depuis quelques années maintenant), voilà que le chanteur se lance en solo, avec un album (1991) prévu pour cette année. « Peupleraie » en est le second extrait, et oui, il parle d’enfance, notamment dans son clip partagé aujourd’hui et réalisé par Thibault Dumoulin. Une enfance faite d’absence et d’étouffement, de tendresse et de violence, pour une vidéo naturaliste à couper le souffle, loin des clichés layettes et ballons de son thème. Pas d’effets spéciaux, de fioritures ou de costumes extravagants. Simplement des lumières naturelles, deux acteurs épatants (Jeanne Froissart – sa fille – et Julien Sarazin), des bouteilles enterrées dans une peupleraie et quelques petites larmes qui mouillent nos yeux. Autant être honnête : cela fait quelques temps que l’on n’avait pas été touché comme ça par un clip.

Mais on aurait dû s’en douter : en octobre déjà, Clément Froissart sortait la vidéo de « Dreamers », son premier single solo. Un clip au format iPhone, reprenant snaps et échanges de textos, racontant cette fois l’adolescence avec tendresse mais aussi sensualité – et toujours porté par de superbes acteurs, c’est à se demander où il les trouve ! Les vidéos en feraient presque oublier la musique, ce qui serait tout de même dommage : jamais très loin de Concorde, Clément Froissart déroule sur ces deux morceaux une pop en français ou en anglais, rêveuse, pleine de spleen et de mélodies qui collent gentiment au crâne. Coup de coeur, fois deux.

Clément Froissart sera en concert aux Bains ce 15 mars dans le cadre de la soirée Inrocks Les Bains #13 aux côtés de Ramo et Lukas Ionesco. 

Visited 41 times, 1 visit(s) today