Skip to main content
Tripping with Nils Frahm © Leiter Verlag
4 décembre 2020

Combo : Nils Frahm sort aujourd’hui un magnifique album live et un film

par Théo Poddevin

Le compositeur, producteur et pianiste Nils Frahm vient de sortir son album live Tripping with Nils Frahm, ainsi qu’un film du même nom.

Nils Frahm Le génie allemand Nils Frahm avait annoncé il y a quelques semaines la sortie imminente de son album live Tripping with Nils Frahm, sur Erased Tapes. Le voici, accompagné d’un film combinant quatre concerts en un, tous donnés dans la salle mythique Funkhaus de Berlin.

Le film, du même nom que l’album, réalisé par Benoît Toulemonde a la particularité d’être produit par Leiter (société de production de Nils Frahm) et par Plan B Entertainment, rien de moins que la société de production de Brad Pitt. Nils explique : « Il était vraiment temps de documenter mes concerts, en image et en son, de tenter d’immortaliser une période pendant laquelle mon équipe et moi étions des nomades, utilisant n’importe quelle méthode de voyage pour jouer coûte que coûte un autre concert le lendemain. » Et il ajoute : « Quand vous entendrez les applaudissements à la fin du film, sachez qu’à cet instant-là, je souriais avec un soupçon de fierté, me sentant bénis de partager ces moments avec vous. » Et nous donc.

« [On a tenté] d’immortaliser une période pendant laquelle mon équipe et moi étions des nomades, utilisant n’importe quelle méthode de voyage pour jouer coûte que coûte un autre concert le lendemain. »

En 2018, Nils Frahm faisait la couverture de notre numéro 109. Tsugi s’était entretenu avec le virtuose dans son studio à Berlin, et il nous avait parlé de cet endroit mythique qu’est la Funkhaus de Berlin, où ont été tournés les concerts du film : “Ici, c’est un centre de recherche ! En fait, nous avons redécouvert ce que les génies du Funkhaus, avec leurs blouses blanches de chercheurs, connaissaient déjà. Aujourd’hui, les ingénieurs du son peuvent être des gens cool, mais, après deux ans d’étude, ils ne savent pas vraiment comment tel appareil marche, pourquoi il faut le câbler comme ça. Alors qu’il y a un profond savoir derrière des circuits et du câblage. Ces questions n’intéressent plus la science, nous faisons plutôt des recherches sur le cerveau ou nous voulons à aller sur Mars. À l’époque, c’était un projet prioritaire. Les gens qui travaillaient ici – j’en ai rencontré un, âgé de 90 ans – bénéficiaient d’une vraie autonomie. Ça se voit dans l’architecture moderne, occidentale et pas du tout stalinienne. Le Funkhaus était réservé à une élite de libres penseurs qui réfléchissaient à cette question : ‘Quels vinyles sonnent le mieux ? Ceux des Américains, des Britanniques, des Japonais ou des Allemands ?’ Tous se tiraient la bourre, comme s’il s’agissait d’être les premiers sur la Lune.” 

L’album est disponible sur toutes les plateformes de streaming, et le film est à visionner ici.


Visited 17 times, 1 visit(s) today