Coup de pouce : Kozmodrum

Par­fois, on tombe dans nos mails ou totale­ment par hasard sur un morceau, un artiste ou un clip qui nous colle à notre chaise. Alors on en par­le, tout sim­ple­ment. Ce sont les “coups de pouce” de la rédac’.

Koz­mod­rum, la bat­terie du cos­mos ? On ne sait pas trop. Ce qu’on sait en revanche, c’est que la musique du quin­tet croate mérite plus d’at­ten­tion, surtout depuis la sor­tie de leur album Grav­i­ty le 2 juin dernier. Qual­i­fi­ant eux-mêmes leur son d’Or­gan­ic Dance Music, en rai­son du côté organique de leur musique élec­tron­ique, Koz­mod­rum est un briseur de fron­tières. Dif­fi­cile de class­er la musique d’un groupe qui a tout d’un ensem­ble de jazz (les instru­ments, la struc­ture scénique…) mais qui préfère s’aven­tur­er dans la richesse que pro­pose l’élec­tron­ique. Le tout en gar­dant cette cohérence qui per­met de faire le tri entre les bons pro­jets inclass­ables et les mauvais.

Si vous êtes plutôt Spotify :

Grav­i­ty, c’est sept morceaux, cha­cun mag­nifique à sa manière. Que ce soit avec “Whis­per” et sa ryth­mique atmo­sphérique, l’in­tro­duc­tion “Jez­gra”, bande-son par­faite d’un lever de soleil après une courte nuit, l’am­bi­ent mélodieuse de “For­ev­er” ou encore la caresse audi­tive que pro­cure “Otok Potok”, Koz­mod­rum parvient à com­pos­er une musique à la fois exigeante et reposante, une équa­tion pour­tant dif­fi­cile à résoudre. Chapeau.

On vous laisse avec cette belle reprise du titre “Strobe” de deadmau5 (comme quoi, tout est pos­si­ble), his­toire d’ad­mir­er le tal­ent des Croates de Koz­mod­rum en action.

(Vis­ité 358 fois)