Coup de pouce : Poté

Par­fois, on tombe dans nos mails ou totale­ment par hasard sur un morceau, un artiste ou un clip qui nous colle à notre chaise. Alors on en par­le, tout sim­ple­ment. Ce sont les “coups de pouce” de la rédac’. 

Je veux pein­dre une image cohérente avec ma musique, mes visuels et mes vidéos, en util­isant une palette de couleurs et d’influences var­iées”. Des couleurs, il n’en manque pas dans l’univers de Poté, jeune pro­duc­teur lon­donien. Des influ­ences non plus. Né à Sainte Lucie, état insu­laire des Caraïbes, lui et sa famille émi­grent à Lon­dres quand il a 12 ans : de quoi se forg­er une dou­ble cul­ture qui se retrou­ve aujour­d’hui dans son nou­v­el EP Over The Water sor­ti en juil­let. Le morceau titre, en fea­tur­ing avec le pro­duc­teur et chanteur lon­donien Flau­rese, en est un bon exem­ple : “Over The Water” est tout sim­ple­ment découpé en deux par­ties dis­tinctes, d’abord plutôt froide et elec­tron­i­ca, puis plus trop­i­cale et riche en per­cus­sions. Le tout s’a­gré­mente de longues mon­tées sonores plus proches de ce qu’un Four Tet pour­rait servir : le mix parfait.

Autre fil rouge de cet EP, les voix, présentes sur chaque titre. Poté y invite notam­ment Emma Fos­ter du trio lon­donien Arc­tic Lake, sur l’en­gagé “Fall”. L’idée c’est que si tu nais gay, noir, hand­i­capé, pau­vre, trans, ou même riche dans cer­tains endroits, il y aura des moments douloureux, dif­fi­ciles voire par­fois hor­ri­bles à dépass­er, tout au long de ta vie”, explique-t-il à pro­pos du morceau. 

A l’inverse, Poté sait aus­si faire une musique sim­ple et dansante, comme “Katz”, présen­tant un univers col­oré et amu­sant, où l’on entend en boucle un “Katz’ too cool too dance” dont l’ac­cent rap­pelle ses orig­ines caribéennes. Dans son clip très styl­isé ain­si que sur la pochette de l’EP s’envole une ama­zone de Sainte-Lucie. Un curieux per­ro­quet mul­ti­col­ore devenu l’oiseau nation­al de l’île, qui rap­pelle encore une fois l’importance des voix chez l’artiste. Prochaine étape : défendre son pro­jet en live, à l’occasion d’une tournée avec la chanteuse anglaise JONES. Le début d’un nou­veau voy­age qu’on souhaite tout aus­si chaleureux.

(Vis­ité 86 fois)