Keenu Reeves et Johnny Silverhand dans ©Cyberpunk 2077

Cyberpunk 2077 : c’est quoi “faire la musique” d’un jeu vidéo exactement en 2021 ?

par Tsugi

Cyber­punk 2077 est sans hési­ta­tion le jeu vidéo qui aura – et fait encore – le plus par­ler de lui ces dernières années. Parce qu’il con­cen­tre toutes les ambi­tions, les attentes mais aus­si les désil­lu­sions de la sphère du jeu vidéo actuelle. Dans un entre­tien exclusif avec Marcin Przy­byłow­icz, le directeur musique de CD Pro­jekt (développeur et édi­teur du jeu), nous avons voulu en savoir plus sur ce que sig­ni­fie “faire la musique” d’un jeu vidéo en 2021.

Par Théo Pod­devin et Syl­vain Di Cristo

Dévelop­pé par l’en­tre­prise polon­aise CD Pro­jekt (les développeurs du jeu vidéo The Witch­er 3 : The Hunt, autre suc­cès colos­sal sor­ti en 2015), Cyber­punk 2077 a été annon­cé pour la pre­mière fois à la presse en 2012 mais fini­ra par sor­tir en décem­bre 2020 sur PC, Xbox One, PS4 et le sys­tème Google Sta­dia. Mal­gré des bugs évi­dents qui ont poussé le co-fondateur de CD Pro­jekt à s’ex­cuser publique­ment et à Sony de le retir­er de sa bou­tique, le suc­cès com­mer­cial du jeu est colos­sal : 13 mil­lions de copies à 70€ ven­dues en dix jours, soit 910 mil­lions d’eu­ros de recette, pour un bud­get total (pro­duc­tion, mar­ket­ing…) de 328 mil­lions de dol­lars, selon la banque polon­aise BOS.

Con­cer­nant l’aspect audio, on ne par­le plus unique­ment de musique, mais d’u­nivers musi­cal, et le tra­vail est titanesque : trois com­pos­i­teurs pour une BO immer­sive et ultra per­son­nal­isée ; dix heures de con­tenus sonores et des morceaux inédits d’artistes tels que Nina Krav­iz, SOPHIE ou A$AP Rocky (dont cer­tains ont même leur avatar dans le jeu), dif­fusés sur les dif­férentes radios du jeu. On s’est donc entretenus avec Marcin Przy­byłow­icz, le directeur musique de ce pro­jet his­torique, afin de revenir sur la place de la musique dans les jeux vidéo d’au­jour­d’hui, son impor­tance et son évo­lu­tion au cours des dernières années.

La musique est l’un des out­ils les plus impor­tants que l’on puisse utilis­er dans un média visuel.”

Cyberpunk

Nina Krav­iz / ©Cyber­punk 2077

En 20 ans, l’importance de la musique dans les jeux vidéo a gran­di de manière impres­sion­nante. Aujourd’hui, il ne s’agit plus d’une seule per­son­ne rel­a­tive­ment incon­nue qui va écrire la musique du jeu, mais d’une divi­sion entière dédiée à la musique ain­si que l’implication direct de plusieurs artistes musi­caux con­nus du monde entier. Ma ques­tion est la suiv­ante : que veut dire en 2020 « faire la musique » d’un jeu vidéo ?

C’est exacte­ment ça : il est impos­si­ble de créer seul la musique pour un pro­jet de l’am­pleur ou de l’am­bi­tion de Cyber­punk 2077. Il y avait trois com­pos­i­teurs qui tra­vail­laient sur la par­ti­tion du jeu : P.T. Adam­czyk, Paul Leonard Mor­gan et moi-même. Nous avons égale­ment réu­ni une large équipe de com­pos­i­teurs en free­lance pour nous aider sur le con­tenu media interne au jeu (la musique pour les émis­sions télés, les pub­lic­ités, etc.) Et enfin, il y a les radios, com­posées de onze playlists. Sans ren­tr­er dans le détail, il y a facile­ment une douzaine de per­son­nes de plus si tu comptes les pro­duc­teurs, com­pos­i­teurs, musi­ciens, MCs, ingénieurs du son, etc… et tout cela ne représente qu’une par­tie de l’ensem­ble du tra­vail musi­cal du jeu ! L’autre par­tie se passe dans le “back­end” — l’arrière-plan tech­nique du jeu — avec les super­viseurs musique, le con­trôle qual­ité et la pro­gram­ma­tion audio.

Avec tout ça dans la bal­ance, il a fal­lu trou­ver une manière de tra­vailler qui per­me­tte à cer­tains secteurs du pro­jet d’a­vancer de manière indépen­dante, de sorte qu’un con­tenu media interne blo­qué ou en pause ne demande pas à ce qu’on mod­i­fie tous les autres pans de l’ex­péri­ence musi­cale (par­ti­tion, bande orig­i­nale, implé­men­ta­tion…) ni le proces­sus de tra­vail général.

©Cyberpunk2077

La sec­onde ques­tion est « pourquoi » ; pourquoi apporter autant d’importance à la musique dans un jeu vidéo ?

D’abord, la musique est l’un des out­ils les plus impor­tants que l’on puisse utilis­er dans un média visuel, non seule­ment pour créer l’arrière-plan émo­tion­nel pour une scène ou une séquence d’ac­tion, mais aus­si pour soutenir le sché­ma nar­ratif. Per­son­nelle­ment, je ne peux pas imag­in­er un jeu vidéo qui ne prenne pas la musique en compte aujour­d’hui. Aus­si, Cyber­punk 2077 est basé sur le jeu de plateau Cyber­punk 2020, qui arbore un sys­tème dans lequel la musique est pré­dom­i­nante et lit­térale­ment partout. Dans ce jeu-là, il existe même la classe de per­son­nage “rocker­boy” qui est une rock­star ! Il y a une telle tra­di­tion musi­cale dans l’u­nivers de Cyber­punk, ce serait dom­mage de ne pas en prof­iter. Je pense que le rôle de l’équipe musique sur le jeu vidéo a juste­ment été de per­pétr­er cette tra­di­tion musi­cale en y appor­tant notre pro­pre touche, tout en tirant prof­it du medi­um qu’est le jeu vidéo.

Il y a une telle tra­di­tion musi­cale dans l’u­nivers de Cyber­punk, ce serait dom­mage de ne pas en profiter.”

Com­ment choisissez-vous les artistes qui vont col­la­bor­er sur le jeu ?

Nous nous sommes imposés deux règles : trou­ver des artistes qui col­lent avec le ton général de Night City [le nom de la ville où se déroule le jeu, ndr], et qui ont assez de punch, d’at­ti­tude dans leur musique. Night City est un endroit vibrant, col­oré, rapi­de et par­fois hyper­stim­u­lant – même s’il y a égale­ment plein de moments plus calmes qui n’at­ten­dent que d’être décou­verts dans cer­taines quêtes. Nous voulions trans­met­tre ça via un large pan­el de musi­ciens. Par ailleurs, notre vision der­rière la musique du jeu cor­re­spond à l’une des règles énon­cées par Mike Pond­smith (l’au­teur du jeu orig­i­nal Cyber­punk 2020) : “Le style avant la sub­stance”. Il est pos­si­ble que tu meurs dans la prochaine fusil­lade, mais si tu dois mourir, au moins fais-le avec style ! Ça nous a vrai­ment fait réfléchir sur l’én­ergie que la musique devait trans­met­tre, d’où l’at­ti­tude, le panache que nous cher­chions dans la musique.

Le style avant la substance.”

Que des artistes inter­na­tionaux soient autant impliqués dans la créa­tion d’un jeu vidéo est encore quelque chose de rare dans le monde du gam­ing : com­ment ont-ils réagi ?

Ce que je peux dire c’est que tous les artistes, per­formeurs, solistes, pro­duc­teurs et groupes étaient très ent­hou­si­astes à l’idée de tra­vailler sur la musique de Cyber­punk 2077. Cer­tains d’en­tre eux l’é­taient telle­ment qu’ils nous ont envoyé des morceaux en plus ! Ça aide à créer un envi­ron­nement créatif par­ti­c­ulière­ment con­fort­able et nous facilite le tra­vail, ce qui est tou­jours un plus.

 

À lire également
Nina Kraviz, Grimes ont leur avatar dans le jeu vidéo Cyberpunk 2077

 

(Vis­ité 488 fois)