Skip to main content
6 mai 2015

D-Bangerz lâche un clip sans concession, à base de culs et de chatons.

par rédaction Tsugi

Avec leur tout frais album Hip-Hop Centipède, ces Mulhousiens nous avaient replongés au coeur de la mouvance underground qui a agité le monde du hip-hop au début des années 2000. Oubliez Booba, Kaaris et autres inconditionnels de punchlines acérées et de productions bodybuildées, le créneau de D-Bangerz est plutôt à aller chercher du côté de Svinkels, TTC ou encore Orelsan. 

Du rap sans concession qui se complait dans la provocation autant que dans l’humour soutenu par des productions directement inspirées par les tubes bass music typiquement britanniques. 

Attention, ça tâche.

Visited 9 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply