D’Arsy — Boy Sentimental

Extrait du numéro 89 de Tsu­gi, févri­er 2016.

Atten­tion aux con­fu­sions. D’Arsy s’écrit avec un “s”, pas avec un “c” comme la bassiste des Smash­ing Pump­kings ou Marc Dar­cy, le “héros” de la série des Brid­get Jones. Non, ce D’Arsy en ques­tion a juste pris son pseu­do d’après le vil­lage paumé de Picardie où il habite, en pleine forêt. Et ça lui va très bien. Aidé à la pro­duc­tion par le réputé Tan­guy Destable alias TEPR, les deux hommes ont imag­iné un drôle (façon de par­ler) d’album pou­vant se réclamer de tous les styles (chan­son française, pop, élec­tro) sans pour autant être dému­ni de toute per­son­nal­ité. Indéfiniss­able certes, mais pas sans tal­ent. Bien au con­traire. His­toires de pas­sions et de “dés­abu­sions” amoureuses, Boy Sen­ti­men­tal nous entraîne dans l’éternel super 8 des sen­ti­ments. Un tour de piste étour­dis­sant de trente min­utes où l’hardiesse des arrange­ments élec­tro vient soulign­er la sub­til­ité des mélodies. D’Arsy, on sait com­ment cela s’écrit main­tenant. (Patrice Bardot)

Boy Sen­ti­men­tal (PBOX Music), sor­ti le 12 février.

(Vis­ité 192 fois)