Skip to main content
4 avril 2017

Dax J a mixé l’appel à la prière en plein DJ set, provoquant la fermeture du club tunisien El Guitoune

par Lucas Martin

Le club El Guitoune en Tunisie, qui accueillait ce week end une soirée dans le cadre de l’Orbit Festival, est fermé jusqu’à nouvel ordre. Une enquête est ouverte, suite à l’appel à la prière joué par le britannique Dax J en plein milieu d’un set techno dans la nuit de vendredi. Ce sont des vidéos postées sur les réseaux sociaux qui ont attiré l’attention des autorités.

Le gouverneur de la région a déclaré : « Nous ne permettons pas l’atteinte aux sentiments religieux et sacrés« , annonçant aussi que le gérant du club avait été placé en détention provisoire « pour atteinte aux bonnes moeurs et outrage publique à la pudeur. » Sur sa page Facebook personnelle, le gérant a d’ailleurs posté un message et semble un peu dépassé par les évènements.

Dans un communiqué, l’équipe organisatrice de l’Orbit Festival « décline toute responsabilité dans l’incident, mais tient à s’excuser quand même de ce qui s’est passé. » Quant à Dax J, il a supprimé sa page Facebook, ses comptes Twitter et Instagram, sûrement suite au torrent de réactions insultantes et de menaces de mort… On imagine très bien le genre de commentaires et de messages qu’a pu recevoir le DJ, lorsqu’on regarde ceux postés sur la page Facebook du club.

Dax J avait déjà joué ce « remix » en Europe, mais dans un pays musulman comme la Tunisie, beaucoup se sont sentis offensés, rappelant que l’appel à la prière n’est pas destiné à être joué comme une musique. Le DJ avait par ailleurs présenté ses « sincères excuses » dans un commentaire Facebook, avant qu’il ne décide de supprimer sa page.

Visited 55 times, 1 visit(s) today