Dax J condamné à un an de prison ferme !

Un an ferme : c’est la peine à laque­lle Dax J a été con­damné aujourd’hui, par con­tu­mace (c’est-à-dire qu’il n’était pas présent au procès) par le tri­bunal d’Hammamet, comme le révèle l’AFP. La cause ? Dax J, invité à jouer same­di soir dans un club d’Hammamet, ville bal­néaire de Tunisie, a mixé un appel à la prière au milieu de son set tech­no, alors que les “chants” sacrés des muezzins ne sont pas con­sid­érés comme de la musique par l’Islam. Le pas­sage (en vidéo ci‐dessous) a provo­qué de nom­breux sif­flets dans la salle, et dès le lende­main le gérant du club, El Gui­toune, a été placé en garde à vue.

Dax J a ain­si été con­damné à “six mois pour out­rage pub­lic à la pudeur et à six mois pour atteinte aux bonnes moeurs et à la morale publique”, a indiqué à l’AFP le porte‐parole du tri­bunal de pre­mière instance de Grom­balia, Ylyes Mila­di. Le DJ anglais n’a pas réa­gi publique­ment à l’annonce, ayant sup­primé tous ses comptes sur les réseaux soci­aux suite à la polémique (il est égale­ment pos­si­ble que ses pages aient été sig­nalées par un grand nom­bre de mécon­tents, Dax J ayant d’ailleurs reçu de nom­breuses men­aces de mort et insultes). Quant au gérant et à l’organisateur de la soirée, ils ont béné­fi­cié d’un non‐lieu. Sauf que le par­quet a fait appel, esti­mant qu’ils auraient dû s’assurer du con­tenu de ce qui allait être dif­fusé ce soir‐là.

 

(Vis­ité 15 845 fois)