Catastrophe au Balla Boum 2018. Crédit : Elise Pinelli

De Charlotte Adigéry à Point G : le festival Ballà Boum s’apprête à retourner la Corse

Depuis le retour des beaux jours, la sai­son des fes­ti­vals sem­blent bien lancée. Entre mastodontes et petits évène­ments, il est par­fois dif­fi­cile de s’y retrou­ver. Quel est le lieu par­fait ? Quelle est la pro­gram­ma­tion idéale ? Chez Tsu­gi, on est prag­ma­tique. De la mer, du soleil et du bon son nous suff­isent. Et pour réu­nir ces trois ingré­di­ents, il faut fon­cer à Pat­ri­mo­nio, au nord de la Corse. Dif­fi­cile d’imag­in­er un cadre plus par­a­disi­aque. Les 23 et 24 août prochains s’y tien­dra la qua­trième édi­tion du fes­ti­val Bal­là Boum. Un rendez-vous de fin d’été qui ne se manque pas.

Pour cette année, le fes­ti­val a décidé de miser sur une pro­gram­ma­tion 100% inter­na­tionale. De Berlin à Mel­bourne en pas­sant par New-York et Moscou, des artistes issus des qua­tre coins du globe se retrou­veront sur l’île de beauté. Cela com­mence avec deux enfants cors­es expa­triés au Royaume-Uni, Acid Child, avec leur rock aux sonorités sev­en­ties. Du côté français, c’est le DJ Point G qui s’in­vite à la fête. La ryth­mique gwo­ka (genre musi­cal guade­loupéen) sera quant à elle fière­ment représen­tée par Char­lotte Adigéry. Pour couron­ner le tout, on retrou­vera des lives de Curs­es et de Jex Opo­lis en grig­no­tant des pro­duits 100% locaux. Et dépêchez-vous ! Pen­dant un mois, le fes­ti­val pro­longe les bil­lets au tarif ear­ly bird ! De quoi déjà rêver de la fin de l’été…

Retou­vez plus d’in­for­ma­tions sur le site du fes­ti­val

(Vis­ité 366 fois)