Deezer s’attaque aux 90s dans une playlist de reprises : on a fait le tri

Cette année, Deez­er s’oc­cupe de notre été. La plate­forme de stream­ing française nous a con­coc­té une playlist orig­i­nale inti­t­ulée “InVer­sions 90s”. Elle met à l’hon­neur des titres des années 1990 qui ont bercé l’en­fance, la ving­taine ou entre­ti­en­nent sim­ple­ment la nos­tal­gie de certain·es d’en­tre nous. Le tout revis­ité sauce 2022 — avec du bon et du moins bon. On vous a alors fait une sélec­tion des repris­es qu’on a plutôt kiffées.

Celle qui nous fait danser jusqu’au bout de la nuit

On com­mence tout de suite avec la ver­sion de “All That She Wants” de la Suissesse Priya Ragu. On oublie la mélodie reggae-pop du groupe sué­dois Ace of Base et on s’aven­ture vers des sonorités beau­coup plus esti­vales, puisant dans le groove de l’i­ta­lo dis­co et électro-pop. On se laisse alors entraîn­er par les riffs de gui­tares funky, la ryth­mique rapi­de et surtout le “tu tu” qui nous pro­jette dans une chan­son de Pino d’Angiò.

Celle qui nous émeut à en pleurer

Don’t Speak” de No Doubt est une chan­son de rup­ture sur laque­lle on pour­rait hurler les paroles, danser et pleur­er en même temps — et sur laque­lle sure­ment plusieur·es d’en­tre nous l’ont prob­a­ble­ment déjà fait. Avec la reprise de Lolo Zouai, fini le chant. On souhait­erait juste un dernier slow avec l’être cher car sinon c’est la chialade assurée au fond du lit. Par son inter­pre­ta­tion et l’am­biance feu­trée de la mélodie Lolo Zouai, inten­si­fie la douleur du titre.

Celle qui reste kitsch mal­gré tout 

Si l’on écoute aujour­d’hui “You’re Still The One” de Sha­nia Twain, on remer­cie le ciel que la péri­ode pop-country des années 90 se soit ter­minée. Un titre digne d’un télé­film ringard de Noël. Et bien le groupe alter­natif bri­tan­nique Easy Life nous pond une BO géniale de Gos­sip Girl, de New­port Beach ou bien de Véron­i­ca Mars. Une vibe kitsch du début du siè­cle, qui n’est pas pour nous déplaire. Et il y a même des choeurs et des carillons !

Celle qui est parfaite pour un dimanche d’autonome

On laisse au plac­ard le rock de papa de REM et on se plonge dans une atmo­sphère dép­ri­mante à la Twi­light — car oui la BO de Twil­light est un chef-d’oeuvre indie — où les couleurs sont ternes et où les feuilles des arbres tombent avec la reprise de Soc­cer Mom­my de “Loos­ing my reli­gion”. La voix grave et étouf­fée de Soc­cer Mom­my, nous rap­pelle même le hit “Moon­soon” de Tokio Hotel, qu’on appris à chérir avec le temps. Une reprise qui nous donne juste envie de nous emmi­tou­fler, mal­gré la canicule, au coin d’un feu.

Celle qui nous ramène dans les années 80

Vous com­mencez à com­pren­dre le moto de cette sélec­tion : le kitsch. Et bien pour sa reprise de “Song 2” de Blur, l’ artiste phillipin Eyedress- dont les sons ne cessent de con­naître le suc­cès sur Tik­Tok - a bazardé les gui­tares pour les rem­plac­er par des claviers et une boite à rythmes qui pour­rait facile­ment se retrou­ver dans un morceau de Goril­laz. Bref, on quitte les années 1990 pour remon­ter une décen­nie avant, en 1980. Sa voix est presque fan­toma­tique et la pro­duc­tion sem­ble faite mai­son. Brute et sans retouche. Un mélange qu’on adore.

Celle qui nous enveloppe

Thank you”, titre phare de Dido, nous envahis­sait déjà de mélan­col­ie comme elle nous récon­for­t­ait. La reprise de la bri­tan­nique Rachel Chi­nouriri a su retran­scrire ce sen­ti­ment. Elle nous enveloppe dans une cou­ver­ture de douceur et de chaleur. Rachel Chi­nouriri nous chu­chote à l’or­eille. Et à la fois les paroles And I want to thank you for giv­ing me the best day of my life sont un cri provenant du coeur. Une gui­tare acous­tique, des vio­lons et puis d’é­tranges ponc­tu­a­tions d’ac­cords de claviers presque rêvés, imag­inés vien­nent inten­si­fi­er cette atmosphère.

Celle qu’on n’attendait pas

Bit­ter Sweet Sym­pho­ny” de The Verve fait par­tie de la cul­ture de tous tant on l’é­coute mal­gré nous, dans des pubs, à la radio etc. Elle mélange par­faite­ment les mélodies pop rock à la sym­phonie clas­sique. Imag­inez donc cette sym­phonie sous acide, en teuf au Royaume-Uni, façon Bicep. Et bien Kid­dy Smile l’a fait. Et ça marche plutôt bien.

 

Et décou­vrez l’in­té­gral­ité de la playlist directe­ment sur Deez­er !

(Vis­ité 544 fois)