Skip to main content
10 août 2023

Delia Derbyshire, pionnière de la musique électronique

par Léa Formentel

Pionnière de la musique électronique, Delia Derbyshire est en fait à l’origine du générique mythique de la série Doctor Who. On a plongé dans les archives de la BBC pour retrouver les explications de la compositrice sur la manière dont elle a tout simplement fabriqué ce morceau. On vous en dit un peu plus sur cette grande dame.

Vous n’avez peut-être pas encore eu l’occasion d’entendre son nom et pourtant, cette femme est à l’origine d’un des génériques de séries télévisées les plus connus du monde entier, Doctor Who. Delia Derbyshire est née en 1937 et à l’âge de tout juste 23 ans, elle réussi à accomplir un de ses rêves : intégrer le prestigieux laboratoire de recherche de la BBC, le Radiophonic Workshop, qui lui permettra ensuite de devenir une pionnière de la musique électronique.

Diplômée de mathématiques et musicologie, elle n’hésite pas à inventer de nouveaux timbres jusqu’à ouvrir les champs des possibles de la musique électroacoustique. Experte dans l’art des synthétiseurs et des modulations de fréquence, elle prend des airs classiques tels que celui de la Suite en ré majeur de Bach et les réarrange avec brio. Néanmoins, sa renommée mondiale repose principalement sur sa composition de génériques originaux pour la radio et la télévision, parmi lesquels l’un d’entre eux la propulse au sommet de la célébrité à l’échelle internationale.

 

 

Dans la vidéo, nous sommes en 1963, Sydney Newman directeur des fictions à la BBC est sur le point de lancer une nouvelle série télévisée qui sera diffusée chaque samedi soir sur la chaîne BBC One. Ce feuilleton de science-fiction n’est autre que Doctor Who et nous raconte l’histoire du « Docteur », un extra-terrestre d’une civilisation extrêmement avancée qui a le pouvoir de défier la mort en se régénérant. Afin d’accompagner les épisodes de la série, le compositeur Ron Grainer sollicite la jeune Delia pour créer une version musicale concise, pouvant tenir sur une feuille de papier au format A4.

Initialement, l’idée du compositeur était de faire interpréter ce thème par un petit orchestre, mais Delia Derbyshire propose une idée encore plus novatrice. Ici, Delia nous explique avec minutie les explorations sonores qu’elle a menées ont engendré une révolution dans les domaines des illustrations musicales, laissant une influence significative sur des artistes issus des mouvements psychédéliques et électro. On le rappelle, nous sommes encore en 1963 donc aux balbutiements des synthétiseurs, personne alors ne s’attendait à entendre un tel résultat.

Cependant, malgré ces contributions remarquables, ses réalisations sonores pour la BBC demeurent anonymes, étant simplement créditées sous la mention « special sound by BBC Radiophonic Workshop ». Reconnue comme l’une des pionnières de la musique électronique par ses pairs, elle a reçu à titre posthume un doctorat honorifique de l’université de Coventry, sa ville natale, en 2017. Sa notoriété a d’ailleurs été mise en avant lors du festival Variations à Nantes en avril dernier.

 

A lire aussi : Moog lance une série documentaire célébrant les pionniers de l’électronique

Visited 189 times, 1 visit(s) today