Louisahhh aux platines de Tsugi Radio /©D.R

Écouter : la vraie vie d’un DJ pro, racontée dans de passionnants nouveaux podcasts

Alors que les clubs sont fer­més jusqu’à nou­v­el ordre, The ID Fac­to­ry, une série de pod­casts dévelop­pée par Elec­tron­ic Music Fac­to­ry et Tsu­gi Radio, se donne pour mis­sion de soutenir les DJs. De Louisah­hh à François X, en pas­sant par Cézaire, le pod­cast tend le micro aux artistes élec­tron­iques qui décor­tiquent avec plaisir leur méti­er. 

En 2020, reste-t-il encore des DJs sur la planète ? Si David Guet­ta tirait la son­nette d’alarme cette semaine dans l’émission C à vous sur France 5, ce n’est pas pour rien. Les clubs ont fer­mé leurs portes depuis le mois de mars, et comme l’a rigoureuse­ment annon­cé Pierre Pouës­sel, le préfet de la région Centre-Val-de-Loire en octo­bre dernier : « La bam­boche, c’est ter­miné ». Une expres­sion qui tend à faire sourire, mais qui finit d’enterrer les derniers espoirs des DJs. Et si une série de livestreams en direct des clubs alle­mands et français fer­més a ten­té de sauver le milieu de la nuit, la triste vérité est là : ce n’est pas facile d’être DJ en 2020. 

Alors que nous sommes tous encore une fois con­finés, et que les livestreams n’ont plus rien d’attrayant, une série de pod­casts pointe le bout de son nez. Imag­inée par Elec­tron­ic Music Fac­to­ry, le cen­tre de ressources dévolu aux musiques élec­tron­iques de la SACEM, et Tsu­gi Radio, The ID Fac­to­ry fait par­ler les artistes élec­tron­iques. Véri­ta­bles portes d’entrée dans les lab­o­ra­toires de per­son­nal­ités comme Louisah­hh ou François X, les épisodes explorent le rap­port aux platines, aux dis­ques, au dance­floor et au club. Ils sont d’ailleurs accom­pa­g­nés d’un mix conçu comme une carte de vis­ite. 

 

J’ai décou­vert les platines avant de sor­tir car j’avais le grand frère d’un pote qui fai­sait du scratch dans le hip-hop. Et moi j’étais, comme tout jeune des nineties, à fond dans le rap” con­fie François X. Une plongée dans le monde de l’électronique par le hip-hop que partage Cézaire, le fon­da­teur du label Roche Musique (FKJ, Dar­ius, Zim­mer, Cray­on, Dune) et dernier invité en date de The ID Fac­to­ry. Si Louisah­hh ne racon­te pas, elle, ce qui l’a fait bas­culer dans le monde de la nuit, elle évoque volon­tiers son amour pour les clubs parisiens, et sa joie d’y mix­er depuis deux ans : “La foule ici est incroy­able­ment généreuse. Le pub­lic est cul­tivé et répond mer­veilleuse­ment bien aux sets”.

En une poignée de min­utes, les entre­tiens per­me­t­tent égale­ment aux artistes de revenir sur leurs rôles en tant que DJs, à l’heure où le monde sem­ble au bord du gouf­fre. La Parisi­enne d’adoption racon­te à ce pro­pos l’un de ses sets les plus émou­vants : “L’une de mes plus grandes expéri­ences a été de jouer à Bey­routh, juste après une vague d’attentats. Tout le monde me décon­seil­lait d’y aller, mais j’ai sen­ti que les gens en avaient besoin”. 

Seuls trois épisodes sont disponibles à ce jour, mais la pro­gram­ma­tion à venir est tout aus­si alléchante, de la Mar­seil­laise Mila Diet­rich, en pas­sant par le Bor­de­lais Djed­jotron­ic ou la Maro­caine Glit­ter. Le prochain invité sera le Parisien et rési­dent de Tsu­gi Radio La Mverte. L’occasion pour lui de partager ses analy­ses psy­chologiques du dance­floor et ses débuts en tant que bassiste dans des groupes de punk. Hâte. 

Retrou­vez l’intégralité des épisodes de The ID Fac­to­ry sur le site d’Electronic Music Factory

(Vis­ité 1 367 fois)