Skip to main content
20 octobre 2016

En direct du DJ set surprise de Justice à l’Élysée Montmartre

par Mathilde LESAINT

Hier une grande nouvelle faisait trembler la scène musicale française, Justice allait se produire à Paris. Et quel autre lieu que l’Elysée Montmartre aurait-il pu choisir, le choix paraît si logique. Après cinq ans de fermeture dû à un incendie destructeur, l’Elysée Montmartre a réouvert il y a peu de temps, Justice n’avait rien sorti depuis cinq ans également. 

Dès l’annonce officielle des détails de la soirée à 15h, le monde a commencé à se diriger vers la salle du 18ème arrondissement dans l’espoir de pouvoir y assister. À notre arrivée, la file d’attente était impressionante, enfin plutôt les, le staff ayant réparti le public en deux queues pour éviter de condamner toute la rue. Une fois rentrés dans l’enceinte de l’Elysée Montmartre, on découvre la magnifique rénovation du lieu. 

Initialement prévu à 21h le son n’a commencé qu’une heure plus tard avec Jackson et So Me – sûrement le temps de gérer la foule à l’extérieur – un set parfait pour débuter cette soirée. Gesaffelstein, Disclosure, Discomatin, des tracks parfaits pour un set d’ouverture au poil avant de laisser la place à Chloé. Changement radical de style, elle s’est fait plaisir (et nous aussi), et a enchaîné des tracks techno toujours plus dark et on s’est laissé engloutir avec bonheur dans de longues nappes planantes qui font fermer les yeux du public. Un tel son avait-il sa place à l’Elysée Montmartre ? L’accoustique de la salle n’était peut être pas adaptée à un tel déchainement de basses.

00h, l’heure du crime, mais aussi l’heure du climax. Xavier et Gaspard sont sur scène, la foule hurle sa joie. Lorsque l’on a appris qu’ils seraient en set et pas en live, on était un chouya déçu. On avait tort, pendant deux heures, Justice a prouvé leur grande forme. Les mecs sont capables de lancer leur plus gros tubes : « We are your Friends », « Stress », « Civilization » pour enchaîner avec un espèce de mashup « I’m So Excited » – techno – « I Love Rock ‘n Roll »- techno – du grand art. Illuminés par un jeux de lumières construit autour de faisceaux impressionnants, ils ont assuré un set parfait toujours énergique, dansant, transcendant. Ils nous ont aussi très certainement envoyé quelques-uns des titres de Woman en exclu, mais l’avenir nous le dira. Rendez vous le 18 novembre, jour de sortie de  ce très attendu troisième album.

Visited 26 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply