En écoute : le très beau premier album de Kelly Lee Owens

Kel­ly Lee Owens : peut‐être n’avez-vous jamais enten­du ce nom. Sûre­ment même, la Lon­doni­enne ne sor­tant aujourd’hui que son pre­mier album. Et pour­tant, si comme nous vous avez saigné le Drone Log­ic de Daniel Avery, vous avez pu appréci­er la dernière piste du disque co‐écrite par la‐dite Kel­ly Lee Owens, “Know­ing We’ll Be Here”. Mais loin d’être seule­ment “la femme de l’ombre” de qui que soit, l’Anglaise signe avec ce pre­mier album éponyme l’un des plus beaux dis­ques sor­tis depuis le début de l’année. Dès le tout début, “S.O”, le ton est don­né : Kel­ly Lee Owens sera un album vocal, où la pop hal­lu­ci­na­toire ren­con­tre des élé­ments élec­tro, house et tech­no. Le deux­ième titre, “Arthur”, sera fam­i­li­er pour les oreilles atten­tives, puisque déjà sor­ti il y a deux ans sur un EP (avec “Lucid”), mais tou­jours aus­si effi­cace et rêveur — pour la petite his­toire, il s’agit d’un hom­mage à feu Arthur Rus­sell, vio­lon­cel­liste et héraut de la musique savante et expéri­men­tale, col­lab­o­ra­teur de Philip Glass ou David Byrne de Talk­ing Heads.

Col­lab­o­ra­trice de Daniel Avery donc, mais égale­ment remixée par Ghost Cul­ture sur le titre “Uncer­tain”. Ain­si, Kel­ly Lee Owens aurait bien pu sor­tir sur Phan­ta­sy Sound, le label d’Avery et Ghost Cul­ture créé par Erol Alkan. Mais non, l’Anglaise est allée voir du côté des Norvégiens de Small­town Super­sound, chez qui l’on croise Neneh Cher­ry, Jag­ga Jazz­ist, Lind­strøm, Andre Brat­ten ou Prins Thomas. Ce n’est pas vrai­ment un hasard, tant ce disque fleure bon les grands espaces froids, portés par des voix fan­toma­tiques. Scan­di­navie beau­coup, ailleurs par­fois : sur “S.O” et surtout sur “8”, le tout dernier titre, les pro­duc­tions fris­quettes de Kel­ly Lee Owens s’habillent de sonorités exo­tiques, comme pour remet­tre au goût du jour le tan­pu­ra indi­en cher aux plus grands groupes psy­chés des années 70. Planant.

Si vous êtes plutôt Spo­ti­fy :

Kel­ly Lee Owens (Small­town Super­sound), sor­ti ce 24 mars. La pro­duc­trice sera en live au Bad­aboum le 20 avril pour fêter les cinq ans des Fils de Vénus — plus d’infos ici.

(Vis­ité 1 760 fois)