Skip to main content
11 avril 2016

En écoute : Love Streams, le nouvel album mystique de Tim Hecker

par rédaction Tsugi

L’artiste canadien n’en est plus à son galot d’essai. Tim Hecker, qui officie depuis 2001 sur les labels Kranky ou Alien8 Recordings, sort un nouvel album. Trois ans après la sortie de Virgins, Love Streams débarque dans les bacs et a de quoi se faire remarquer. Tim Hecker, toujours dans un processus créatif influencé de la musique orchestrale et classique, s’est cette fois-ci largement inspiré des cantiques et chorales de Josquin Des Prez, compositeur du quinzième siècle. Grâce à sa collaboration avec Johann Johansson sur des arrangements plus que travaillés, les onze morceaux se suivent et ne se ressemblent pas. Le mélomane de Vancouver mixe avec aisance des choeurs religieux à de l’électronique ou du drone.

Après « Castrati Stack », c’est « Black Phase », dernier titre du long format, qui s’accompagne d’un clip réalisé par Brett Stabler. Des images lentes et mystérieuses à moitié cachées par un filtre rose et bleu. De quoi renforcer l’ambiance mystique et sacrée que dégage l’album. Love Streams sort sur le label britannique 4AD, plutôt pop rock, créé en 1980. Ce sublabel de Beggars Banquet tient sa renommée « électro » grâce à la sortie en 1987 du tube house mondial « Pump Up The Volume » de MARRS. Un label de renommée pour un artiste fasciné. 

Visited 19 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply