© Gogo Green

En écoute : ‘Music for Plants’, la compil’ nature et house du collectif Gogo Green 

Le col­lec­tif de DJs Gogo Green sort son pre­mier pro­jet ! Dans Music for Plants Vol.1, on retrou­ve qua­tre morceaux pour nous faire tournoy­er comme au bout d’une liane, et se déhanch­er comme un palmi­er dans le vent. 

Com­posés en 432 Hz, tous les tracks ont la même fréquence et aspirent à être un point de réso­nance sonore de la nature et de l’âme qui vibre dans les principes du nom­bre d’or”, peut-on lire sur Insta­gram. Le col­lec­tif Gogo Green lance sa pre­mière com­pi­la­tion avec Music for Plants Vol.1. 

Les DJs français se sont trou­vés en 2019 pour créer cette petite tribu autour d’une même volon­té : “pro­pos­er des évène­ments de musique élec­tron­ique alter­nat­ifs, sol­idaires et plus respectueux de l’environnement”. Sor­ti le 9 décem­bre dernier, le pro­jet Music for Plants com­porte une piste pour cha­cun des qua­tre pro­duc­teurs. 

Dans Music for Plants, Camille Doe offre son titre “Vib­in’”. Elle qui a réal­isé son appren­tis­sage elec­tro en Aus­tralie, a inau­guré la Main­Stage de Tomor­row­land Win­ter lors de l’édition 2022. On retrou­ve aus­si “Vec­na” de l’artiste Ams, qui com­porte tous les codes d’un track club. Pour escorter la sor­tie de sa pre­mière com­pi­la­tion, Gogo Green a aus­si créé un vin. La cuvée de “432Hz” a été imag­inée à déguster en écoutant les dif­férentes pistes du pro­jet. 

 

À lire sur Tsugi.fr :: La scène électro peut-elle réussir son virage écolo ?

 

Col­lec­tif d’artistes, organ­isa­teur d’événements et label, Gogo Green pos­sède plus d’une facette et a égale­ment élaboré une nou­velle façon de faire la fête. Depuis trois étés main­tenant, les DJs-producteurs enfourchent leurs vélos pour pédaler entre les dif­férents évène­ments qui lon­gent une par­tie de la vélodyssée du Sud-Ouest. Plages, bars, fes­ti­vals ou clubs, le pro­jet ‘J’irai mix­er chez vous’ a pour objec­tif de réalis­er une tournée élec­tro tout en mon­trant que “s’amuser de manière éco­lo, économique et ensem­ble, c’est pos­si­ble”. 

Habitués des clubs parisiens (Sacré, Le Mazette, Rex Club), les qua­tre artistes livrent à cha­cun de leurs DJ sets, un show hétérogène et com­plet en pas­sant par plusieurs styles : indie, house, techno…

(Vis­ité 204 fois)