En écoute : “My Fair Lady”, extrait du nouvel album d’of Montreal

Le groupe de pop-rock-psychédélique of Mon­tre­al con­tin­ue de dévoil­er son nou­v­el album. Depuis ses démos enreg­istrées sur Cher­ry Peel en 1997 et Aure­ate Gloom sor­ti l’an dernier via Polyvinyl Records, le sex­tet orig­i­naire d’A­thens en Géorgie a su tir­er son épin­gle du jeu. A la manière d’Ani­mal Col­lec­tive ou des Beach Boys, les six musi­ciens jouent à tester les lim­ites de l’har­monie avec une musi­cal­ité sur­prenante. Si Aure­ate Gloom était réus­si, on ne savait pas à quoi s’at­ten­dre avec le nou­veau venu, Inno­cence Reach­es, prévu le 12 août tou­jours via Polyvinyl.

Après la mélodie syn­thé­tique et mod­erne du pre­mier extrait, “It’s Dif­fer­ent For Girls”, on décou­vre “My Fair Lady”, qui ressem­ble déjà beau­coup plus à du clas­sique of Mon­tre­al. Le leader du groupe, Kevin Barnes, y chante une trag­ique his­toire d’amour, un sujet apparem­ment présent tout au long de l’al­bum. Sur un funk psy­chédélique et presque spir­ituel, le groupe retrou­ve ses sonorités d’o­rig­ine, même si ce n’é­tait pas l’in­ten­tion de départ de Barnes : J’é­tais dans une bulle coincée dans des péri­odes du passé. Mais l’an­née dernière, j’ai décou­vert Jack Ü, Chair­lift, Arca et d’autres qui m’ont pas mal ouvert les yeux. Je me suis inspiré de leur tech­nique, un peu comme du col­lage sonore, une nou­velle manière de voir les choses.” “My Fair Lady” est le deux­ième extrait d’un qua­torz­ième album qui sem­ble empreint d’une moder­nité nostalgique.

(Vis­ité 55 fois)