Crédit Photo : Deene Segall

En écoute : Ty Segall et White Fence dévoilent un extrait de leur album “Joy”

Le retour des héros. Cinq ans après leur pre­mière col­lab­o­ra­tion, Ty Segall et Tim Pres­ley aka White Fence sont réu­nis pour Joy, un deux­ième album qui sor­ti­ra le 20 juil­let prochain. Ils vien­nent de bal­ancer “Body Behav­ior”, un nou­v­el extrait psy­ché sur un tem­po soutenu, avec tou­jours ces indé­ni­ables sail­lies garage‐rock.

En 2012 le pre­mier opus des Cal­i­forniens, inti­t­ulé Hair, avait ren­con­tré un suc­cès sans con­teste grâce à une belle envolée psy­chédélique de (seule­ment?) huit chan­sons. Un son vin­tage de la fin des 60’s, du garage et du rock planant… On était for­cé­ment très vite char­més. Et puis, mal­gré l’évolution de leurs car­rières solo, plus de nou­velles du duo pen­dant six longues années jusqu’au 14 mai dernier. Ty Segall et White Fence lâchaient alors “Good Boy”, pre­mier extrait d’un nou­v­el album en pré­pa­ra­tion : une mer­veille de chan­son acous­tique, placée quelque part entre Mac DeMar­co, Allah‐Las et d’évidentes influ­ences des Bea­t­les. La nou­velle salve s’appelle “Body Behav­ior” : le rythme est bien plus soutenu et on retrou­ve les influ­ences psy­ché, un riff sim­ple et agres­sif sur les cou­plets… De douces arpèges en majeur sur le refrain, des doubles‐voix stri­dentes et surtout, surtout une out­ro où les gui­tares beu­g­lent sur une basse cloutée. Quoi? 2 min­utes 15 de morceau? Mais c’est beau­coup trop court !

La frus­tra­tion ne sera que de courte durée : à peine dix jours à atten­dre avant la sor­tie de Joy, deux­ième album de Ty Segall et White Fence, qui s’annonce déjà grandiose.

 

(Vis­ité 168 fois)