Image prise lors du Fabulous Kiki Ballroom

En écoute : un nouveau podcast retrace la culture ballroom en 3 épisodes

Renaud Brizard et ses pod­casts Faya revi­en­nent pour trois épisodes inédits, exclu­sive­ment réservés à la cul­ture ball­room. Entre les États-Unis, Paris et le Brésil, ils nous embar­quent au cœur de ce mou­ve­ment porté par les com­mu­nautés LGBTQIA+, au croise­ment de la musique et de la danse.

L’idée est née de mul­ti­ples écoutes du dernier album de Bey­on­cé Renais­sance, sor­ti en juil­let dernier, et plus par­ti­c­ulière­ment du morceau “Pure Hon­ey”. Fin sep­tem­bre, Renaud Brizard dévoilait une nou­velle édi­tion de ses pod­casts Faya pour Nique-La Radio, tournée exclu­sive­ment sur la cul­ture ball­room. Con­stru­ite en épisodes d’une heure, l’émis­sion revient en trois temps sur les haut-lieux de la cul­ture ball­room. Le pre­mier épisode pose les bases en revenant sur la nais­sance du mou­ve­ment et son évo­lu­tion aux États-Unis, tan­dis que la sec­onde par­tie se penche sur Paris, dev­enue deux­ième cap­i­tale du ball­room depuis les années 2010. Enfin, le troisième épisode nous en dit plus sur la scène ball brésili­enne, en pleine explo­sion en ce moment et dans laque­lle la musique ball se mélange à la baile funk brésili­enne, dans le con­texte socio-politique ten­du du pays… Le tout, accom­pa­g­né d’une track­list de qual­ité aus­si pointue qu’actuelle.

 

 

Très longtemps caté­gorisés comme faisant par­tie d’une “cul­ture de niche”, les ball­rooms se font enten­dre de plus en plus fort à tra­vers le monde, revendi­quant fière­ment des racines et valeurs LGBTQIA+. Comme nous l’ex­plique Renaud Brizard dans le pre­mier épisode, tout com­mence en 1898 à Wash­ing­ton lorsque un homme, Swan, se fait arrêter dans la rue pour s’être promené en femme. Homme noir et ancien esclave, il fait appa­raître le terme de drag à cette occa­sion et restera con­nu dans ce milieu comme le pio­nnier de l’ac­tivisme LGBT aux USA. Le flam­beau sera ensuite large­ment repris au début des années 70 à New-York, avec la créa­tion des House et des pre­mière bat­tles de danse, soit les fameuses ball­rooms. C’est à cette époque qu’ap­pa­raît le fameux Vogu­ing, danse per­for­mance car­ac­téris­tique des balls, qui découle des paus­es de mag­a­zines de man­nequins. Autre forme de Vogu­ing : le new-way, influ­encé par le bal­let, le jazz et la danse mod­erne afin d’exécuter des pos­es féminines très exagérées qui don­neront lieu à de véri­ta­bles pas de dans­es : hands, cat­walk, floor

En bref, trois épisodes rares sur une scène engagée et féroce, qui influ­ence de plus en plus la cul­ture pop main­stream. Tous les épisodes sont à décou­vrir ici. 

 

(Vis­ité 349 fois)