©Eva Pentel

The Blessed Madonna dévoile “Serotonin Moonbeams”, banger disco-house

The Blessed Madon­na, DJ-productrice et icône des clubs tout autour de la planète, vient de dévoil­er “Sero­tonin Moon­beams”, un nou­veau morceau disco-house furieuse­ment dansant. À écouter sans modération. 

Et c’est encore un sans-faute pour l’habituée des fes­ti­vals et autres raves inter­na­tionales. The Blessed Madon­na a dévoilé sur les plate­formes et sur Youtube un tout nou­veau morceau, en col­lab­o­ra­tion avec la chanteuse Uffie. Ce qu’on en retient ? Un track aux allures d’un Ibiza des nineties, au rythme house enivrant. Il s’en dégage une euphorie pro­pre à l’am­biance rave, bal­ancé par la touche dis­co qui apporte un aspect pro­pre au dance­floor tran­spi­rant d’un club. Une mélodie sif­flée, une voix obsé­dante et un syn­thé bien cadencé : tout est réu­ni pour nous plonger dans l’am­biance résol­u­ment house et dansante de The Blessed Madon­na, qui a décidé­ment le sens de la fête. Pre­mière release solo depuis 2017, le morceau avait reçu un accueil par­ti­c­ulière­ment incroy­able lorsque la pro­duc­trice l’avait testé pour la pre­mière fois au Brésil, lors de sa dernière tournée.

À pro­pos de la con­struc­tion et du sens de son nou­veau titre, The Blessed Madon­na s’ex­plique : “Il s’ag­it de “flaques de câlins” et des con­nex­ions émo­tion­nelles, physiques et spir­ituelles intens­es qui peu­vent se for­mer lorsque les con­di­tions ‘séro­toniques’ sont réu­nies. Les bar­rières qui pour­raient exis­ter dans une atmo­sphère de ren­con­tre nor­male s’é­va­porent, et des incon­nus peu­vent devenir des fig­ures intimes et aimées en un instant.”

Marea Stam­per, autre­fois appelée The Black Madon­na avant de se renom­mer suite à des accu­sa­tions d’ap­pro­pri­a­tion cul­turelle, con­tin­ue de pro­mou­voir sa cul­ture rave à tra­vers le monde et tou­jours dans un esprit fort d’in­clu­siv­ité.  Elle avait d’ailleurs organ­isé en 2019 “We Still Believe : Choose Love”, une tournée pour récolter des fonds en faveur des réfugiés LGBTQIA +. En tout cas, on a hâte de danser IRL sur ce track bien efficace.

 

(Vis­ité 1 175 fois)