Skip to main content
25 octobre 2017

Ethan Kath de Crystal Castles accusé d’abus par son ex-partenaire Alice Glass

par Corentin Kieffer

L’actualité récente a été marquée par la libération de la parole contre les cas de harcèlements sexuels, voire de viols. Outre la déferlante d’accusation contre le producteur d’Hollywood Harvey Weinstein, il y a eu la reprise des hashtags #MeToo et #BalanceTonPorc dans les réseaux sociaux et médias, ainsi que le limogeage du célèbre photographe de mode Terry Richardson. Et encore nous en oublions bien d’autres. Cette vague semble avoir amené Alice Glass à évoquer plus précisément les raisons de son départ en 2014 de Crystal Castles, après 10 ans de duo avec Ethan Kath. Dans une lettre publiée sur son site web, elle l’accuse d’abus psychologique, de l’avoir battue, droguée et violée. Nous en avons traduit quelques passages :

« J’ai rencontré Ethan Kath (Claudio Palmieri de son vrai nom) au lycée. La première fois qu’il a abusé de moi, j’avais environ 15 ans. Il en avait dix de plus. Je suis venue à l’arrière de sa voiture complètement ivre (il m’a donné à boire cette nuit-là). Nous ne nous sommes pas reparlé durant des mois après ça. Il a tout mis en oeuvre pour me retrouver, me traquant, me cherchant avec sa voiture devant mon lycée. »

« Claudio était très manipulateur à mon égard. Il a trouvé mes failles et les a exploitées : il utilisait ce qu’il apprenait sur moi contre moi. Pendant une période de plusieurs mois, il m’a donné de la drogue et de l’alcool. Il couchait avec moi dans une chambre abandonnée dans un appartement qu’il gérait. Ce n’était pas toujours consenti et il restait sobre quand nous étions ensemble. »

« Il contrôlait tout ce que je faisais. Je n’avais pas le droit d’avoir mon propre téléphone ou une carte de crédit, il décidait qui étaient mes amis, lisait mes emails privés, restreignait mon accès aux réseaux sociaux, régulait tout ce que je mangeais. Il me critiquait et me criait dessus, me disant que j’étais une blague, que les gens qui assistaient à nos concerts ne s’intéressaient qu’à ses instruments et que je ruinais le groupe. Il a cassé les portes d’une douche en verre pour m’effrayer, il m’a enfermé dans des chambres. Il disait que mon féminisme faisait de moi une cible pour les violeurs et qu’il était le seul à pouvoir me protéger. Il m’a forcé à avoir des relations sexuelles avec lui sinon, disait-il, je ne pourrais plus être dans le groupe. »

Ethan Kath n’a pas tardé à répondre à ces allégations : son avocat a envoyé un court communiqué de sa part au magazine Pitchfork.

« Je suis outragé et blessé par les récentes déclarations d’Alice à mon égard et concernant notre relation. Son histoire est de la pure fiction et je suis en train de consulter mes avocats pour étudier mes options légales. Heureusement, il existe beaucoup de témoins qui peuvent et vont confirmer que je n’ai jamais commis d’abus envers Alice. »

En attendant, Crystal Castles vient d’annuler toutes ses dates de concert après ces accusations. Ethan Kath, en compagnie d’une nouvelle partenaire, Edith Frances, avait sorti en août 2016 l’album Amnesty (I). De son côté, Alice Glass a publié un EP éponyme il y a peu. Retrouvez-les dans les players ci-dessous.

Ou pour ceux qui sont plus Spotify :

Visited 528 times, 1 visit(s) today