Ethan Kath de Crystal Castles accusé d’abus par son ex-partenaire Alice Glass

L’ac­tu­al­ité récente a été mar­quée par la libéra­tion de la parole con­tre les cas de har­cèle­ments sex­uels, voire de vio­ls. Out­re la défer­lante d’ac­cu­sa­tion con­tre le pro­duc­teur d’Hol­ly­wood Har­vey Wein­stein, il y a eu la reprise des hash­tags #MeToo et #Bal­ance­Ton­Porc dans les réseaux soci­aux et médias, ain­si que le limo­geage du célèbre pho­tographe de mode Ter­ry Richard­son. Et encore nous en oublions bien d’autres. Cette vague sem­ble avoir amené Alice Glass à évo­quer plus pré­cisé­ment les raisons de son départ en 2014 de Crys­tal Cas­tles, après 10 ans de duo avec Ethan Kath. Dans une let­tre pub­liée sur son site web, elle l’ac­cuse d’abus psy­chologique, de l’avoir battue, droguée et vio­lée. Nous en avons traduit quelques pas­sages :

J’ai ren­con­tré Ethan Kath (Clau­dio Palmieri de son vrai nom) au lycée. La pre­mière fois qu’il a abusé de moi, j’avais env­i­ron 15 ans. Il en avait dix de plus. Je suis venue à l’ar­rière de sa voiture com­plète­ment ivre (il m’a don­né à boire cette nuit-là). Nous ne nous sommes pas repar­lé durant des mois après ça. Il a tout mis en oeu­vre pour me retrou­ver, me traquant, me cher­chant avec sa voiture devant mon lycée.”

Clau­dio était très manip­u­la­teur à mon égard. Il a trou­vé mes failles et les a exploitées : il util­i­sait ce qu’il appre­nait sur moi con­tre moi. Pen­dant une péri­ode de plusieurs mois, il m’a don­né de la drogue et de l’al­cool. Il couchait avec moi dans une cham­bre aban­don­née dans un apparte­ment qu’il gérait. Ce n’é­tait pas tou­jours con­sen­ti et il restait sobre quand nous étions ensem­ble.”

Il con­trôlait tout ce que je fai­sais. Je n’avais pas le droit d’avoir mon pro­pre télé­phone ou une carte de crédit, il décidait qui étaient mes amis, lisait mes emails privés, restreignait mon accès aux réseaux soci­aux, régu­lait tout ce que je mangeais. Il me cri­ti­quait et me cri­ait dessus, me dis­ant que j’é­tais une blague, que les gens qui assis­taient à nos con­certs ne s’in­téres­saient qu’à ses instru­ments et que je ruinais le groupe. Il a cassé les portes d’une douche en verre pour m’ef­fray­er, il m’a enfer­mé dans des cham­bres. Il dis­ait que mon fémin­isme fai­sait de moi une cible pour les vio­leurs et qu’il était le seul à pou­voir me pro­téger. Il m’a for­cé à avoir des rela­tions sex­uelles avec lui sinon, disait-il, je ne pour­rais plus être dans le groupe.”

Ethan Kath n’a pas tardé à répon­dre à ces allé­ga­tions : son avo­cat a envoyé un court com­mu­niqué de sa part au mag­a­zine Pitch­fork.

Je suis out­ragé et blessé par les récentes déc­la­ra­tions d’Alice à mon égard et con­cer­nant notre rela­tion. Son his­toire est de la pure fic­tion et je suis en train de con­sul­ter mes avo­cats pour étudi­er mes options légales. Heureuse­ment, il existe beau­coup de témoins qui peu­vent et vont con­firmer que je n’ai jamais com­mis d’abus envers Alice.

En atten­dant, Crys­tal Cas­tles vient d’an­nuler toutes ses dates de con­cert après ces accu­sa­tions. Ethan Kath, en com­pag­nie d’une nou­velle parte­naire, Edith Frances, avait sor­ti en août 2016 l’al­bum Amnesty (I). De son côté, Alice Glass a pub­lié un EP éponyme il y a peu. Retrouvez-les dans les play­ers ci-dessous.

Ou pour ceux qui sont plus Spo­ti­fy :

(Vis­ité 2 356 fois)