Exclu : deep mélodieuse et progressive avec “Smalltown”, issu du prochain album de Monkey Safari

C’était à Berlin en 2013, à l’occasion du “Hip­pie New Year” organ­isé dans le fameux club Rit­ter Butzke. Au petit matin, le duo Mon­key Safari pre­nait la suite de Niconé et Gun­jah du label Kater­muke, et embar­quait le pub­lic, encore bien com­pact, à bord d’un voy­age deep house mélodieux inter­minable, faisant oubli­er à tous la nuit de danse que cha­cun avait dans les jambes. La même année, le duo lançait son pro­pre label, Hom­mage, et mar­quait en même temps un tour­nant impor­tant dans leur car­rière.

Depuis, Lars Rüh­le­mann et Sven Fröh­lich n’ont cessé d’enchaîner des sor­ties remar­quables comme leurs EPs Cranes et Walls en 2015, leur ayant per­mis de col­la­bor­er avec des artistes de renoms tels que Kölsch, Wolf + Lamb, Guy Ger­ber, Josh Wink ou encore l’illustre Moby, qui ont cha­cun signé des remix­es du duo alle­mand. La même année, Mon­key Safari se retrou­ve sur l’album de relec­tures du pre­mier long‐format de Marc HouleRestored, aux côtés de Popof, Dan­ny Daze, Joris Voorn ou encore M.A.N.D.Y. Ces efforts con­ti­nus et ces ren­con­tres ont per­mis au duo d’attirer sur leur label des pro­duc­teurs tels que Blond:ish, John Teja­da, la légende tech­no Paco Osuna ou encore la pro­duc­trice française Chloé.

Aujourd’hui, Mon­key Safari con­tin­ue sur sa lancée spec­tac­u­laire, et se pré­pare à sor­tir son deux­ième album, Odyssey, cinq ans après leur pre­mier LPHap­py Body Music. En exclu­siv­ité aujourd’hui sur Tsu­gi, le dernier morceau du long‐format, “Small­town”, reprend les élé­ments sonores si pro­pres au duo. Une ligne de basse deep à souhait, une mon­tée pro­gres­sive inter­minable gorgée de sonorités addi­tion­nelles et de nappes hyp­no­tiques, et un drop qui ouvre sur des vocaux envoû­tants, tout y est. Idéal pour clô­tur­er un set en beauté.

 

(Vis­ité 372 fois)