Skip to main content
22 juin 2016

Exclu : le superbe clip de « Exile » par Yalta Club

par Clémence Meunier

La mythologie est parfois rigolote – et glaçante à la fois. Le début de l’histoire de Midas tire plutôt sur le potache : le satyre Silène, complètement bourré, se retrouve sur les terres du roi Midas, qui sympa comme tout s’en occupe jusqu’à ce que sa gueule de bois s’estompe. Dionysos, roi de la bibine et fils adoptif de Silène, décide alors de remercier Midas en lui accordant un voeu. Et c’est là que ça se corse : insatiable, le roi demande la faculté de transformer tout ce qu’il touche en or… Sans réaliser qu’il ne pourrait plus se nourrir, boire ou toucher d’autres êtres humains. Pour la faire courte, il finit par supplier Dionysos de lui retirer ce voeu, et doit pour cela se laver les mains dans les eaux du Pactole – un moyen pour les gens de l’époque d’expliquer la présence de paillettes dans le lit de cette rivière turque.

Midas, c’est aussi le titre du dernier EP de Yalta Club, dévoilé vendredi dernier et en écoute sur Deezer, Spotify et consorts. Il ne s’agit pas de leur première sortie mais, pour être tout à fait honnête, c’est la première fois que les six Parisiens épatent autant, avec des instrumentaux pop aussi variés qu’étonnants (on y trouve autant d’instruments traditionnels latinos et tropicaux que de froides machines et synthé). Les textes bruts, simples se connectent  à la réalité – le naïf mais poignant « LOVE » a été écrit en réaction aux attentats du 13 novembre, « The Door » évoque les violences sexuelles, et « Exile » raconte avec pas mal de finesse les états d’âme des migrants. Ce dernier titre s’accompagne aujourd’hui d’un clip pour le moins impressionnant, créé par l’agence Akatre (qui a réalisé toute l’identité visuelle de l’EP), où on retrouve sans peine l’histoire de Midas, condamné par sa propre avidité – une critique de la société actuelle se retrouvant dans tout le disque, d’autant que Corinna Krome, membre de Yalta Club, a également créé sa fondation d’aide aux migrants. Une vidéo superbe visuellement et accompagnée d’un morceau à la progression impeccable : ça valait le coup de se replonger dans la mythologie les gars.

La release party de Midas se tiendra au Nuba le 29 juin. Les Yalta Club seront également au Smmmile Vegan Pop Festival le 18 septembre au Trabendo. 

Visited 19 times, 1 visit(s) today