Exclu : Murcof x Wagner, quand le piano classique rencontre l’électronique expérimentale

Les habitués des car­rières du Nor­man­doux con­nais­sent bien les work­shops InFiné. Pour les autres, petit rap­pel : dans un cadre de dingue, les artistes du label et des invités vien­nent tra­vailler une semaine, en créant des col­lab­o­ra­tions et don­nant des con­certs. Evidem­ment, ces pro­jets ne restent jamais au Nor­man­doux bien longtemps, à l’im­age de Cubenx et Odei, ayant exporté leur créa­tion à La Car­ton­ner­ie parisi­enne. En 2010, c’est au tour de la pianiste Vanes­sa Wag­n­er (nom­mée “Révéla­tion soliste instru­men­tal de l’an­née” en 1999 aux Vic­toires de la musique clas­sique) et de l’ex­péri­men­tal Mur­cof de se frot­ter à l’ex­er­ci­ce du duo. S’en suit une for­mule live ayant déjà fait ses preuves, où le piano se cogne à des bidouil­lages sonores, entre drone et déformations.

Mais il était temps de se met­tre au stu­dio : atten­du pour le 23 sep­tem­bre, Statea repren­dra assez naturelle­ment de grands noms du min­i­mal­isme — Arvo Pärt, dont la relec­ture de “Vari­a­tions For The Heal­ing Of Ari­nush­ka” est en écoute exclu­sive ici, John Cage, Erik Satie, Philip Glass… Ain­si qu’Aphex Twin (“April 14th”, piano oblige), pour sa capac­ité à avoir noué “un lien entre musiques ‘savantes’ et musiques ‘pop­u­laires’ ”

Mur­cof x Wag­n­er sera à voir en live au fes­ti­val des 36h de Saint-Eustache ce lun­di 20 juin. 

(Vis­ité 64 fois)