Exclu : Sébastien Bouchet signe à nouveau sur Kompakt

Quand on signe sur une aus­si pres­tigieuse mai­son que Kom­pakt, comme c’é­tait le cas pour Sébastien Bouchet en 2010, on y revient. C’est exacte­ment ce que fait le Français avec Coy­ote Cry, un EP à paraître le 8 juil­let sur You And Your Hip­pie Friends (un tout nou­veau label dans la grande famille des sub­di­vi­sions de Kom­pakt). De quoi prou­ver encore une fois qu’on peut à la fois ouvrir un défilé Chanel et être enten­du dans le monde entier avec un titre comme “Cap­tain Drag” tout en sor­tant des max­is moins évi­dents sur le légendaire label de Cologne — et que la fron­tière entre indus­trie under­ground et suc­cès n’est pas for­cé­ment épaisse, d’au­tant que c’est déjà You And Your Hip­pie Friends qui sor­tait “Cap­tain Drag”. 

Coy­ote Cry est mon deux­ième maxi de l’an­née 2016, sor­tant qua­tre mois après celui sur le label de Dan­ny Daze inti­t­ulé Sailor EP (que Tsu­gi avait d’ailleurs dévoilé en exclu, ndr)”, nous con­fie Sébastien Bouchet. Chaque titre y a sa petite his­toire, d’un “Amen” émo­tif après les atten­tats de Char­lie Heb­do, à “Jambe de bois” sa “bière belge préférée” (“sur ce morceau on ressent ma pas­sion pour Alan Vega… J’es­saie aus­si de faire sem­blant d’avoir un groupe cool !”). Quant à “Coy­ote Cry”, à décou­vrir en exclu ici, il s’ag­it du “plus expéri­men­tal des cinq morceaux de l’EP, celui qui me fait voy­ager le plus et qui m’a don­né la pre­mière note d’un album que je com­pose en ce moment”. Un titre qui se déguste lente­ment, qui décolle à mi-morceau et qu’on voit très bien en BO de film dans quelques temps — voire en ouver­ture d’un autre défilé ? En atten­dant, cadeau : 

(Vis­ité 154 fois)