Exclu : The Shoppings l’ironie electro trash punk chamboule tout

par Tsugi

Une décen­nie est passée depuis le pre­mier album de The Shop­pings. Un disque qui canar­dait avec ironie sur les us et cou­tumes du Paris branché d’alors, époque Paris Paris et Trip­tyque, et où David Lavaysse (musiques) et Pas­cal Mon­fort (chant et textes) pos­sé­daient une place réservée au cen­tre du dance­floor.

Dix ans plus tard, les pre­mières rides sont apparues, une cer­taine nos­tal­gie aus­si face à l’émergence d’une nou­velle généra­tion qui reprend le flam­beau de la bran­chi­tude. Désor­mais plus obser­va­teurs aigu­isés que acteurs déglin­gués (quoique…), le duo fon­da­teur n’a pour autant rien per­du de sa ful­gu­rante sar­castie électro‐punk. Il le démon­tre avec ses trois nou­veaux titres en exclu pour Tsu­gi.

Moins égoïste, The Shop­pings a aus­si con­vo­qué pour ce sec­ond album Van­ités, le bril­lant Acid Washed à la pro­duc­tion et les com­pos­i­teurs Jean Gabriel Beck­er et Sébastien Vecrin, venus avec justesse étof­fer des morceaux aus­si élé­gants que trash. Belle prouesse. Et impos­si­ble de ne pas par­ler de la pochette du disque signée par Lau­rent Mel­ki, grand affichiste de films d’horreurs (La Nuit des Morts Vivants, Le Cauchemar de Fred­dy). Trem­blez The Shop­pings arrivent !

The Shop­pings Van­ités. Sor­tie de l’album le 12 jan­vi­er, disponible en pré‐commande sur Band­camp

(Vis­ité 1 166 fois)