F.A.M.E 2019 : la programmation du festival de films musicaux dévoilée !

Le F.A.M.E revient pour sa cinquième édi­tion du 13 au 17 févri­er à la Gaîté Lyrique. Dédié aux films musi­caux, entre doc­u­men­taires et films expéri­men­taux, le fes­ti­val présen­tera une com­péti­tion d’œuvres ciné­matographiques cha­cune con­nec­tées à un pan de l’histoire de la musique, le tout agré­men­té de per­for­mances et de DJ‐sets, mais aus­si de con­férences et de ren­con­tres … A la fin du fes­ti­val, trois prix seront décernés aux vain­queurs : le prix F.A.M.E (dont le jury est notam­ment com­posé de jour­nal­istes, de pro­gram­ma­teurs, de réal­isa­teurs, et de la chanteuse Bar­bara Car­lot­ti), suivi d’un prix étu­di­ant et du prix du pub­lic.

Cette année, ce sont les femmes qui sont mis­es à l’honneur, avec entre autres, le très atten­du doc­u­men­taire sur la chanteuse M.I.A, Matangi/Maya/M.I.A, de S. Loveridge, retraçant le par­cours de la jeune femme passée de réfugiée poli­tique du Sri Lan­ka à pop star inter­na­tionale. Ou encore A Bright Light : Karen and the Process, d’Emmanuelle Antille, sur la musi­ci­enne folk new‐yorkaise Karen Dal­ton. Se jouera aus­si, pour la pre­mière fois et en présence des réal­isa­teurs, le tumultueux Daniel Darc : Pieces of my Life, signé M. Dufaud et de T. Vil­leneuve, sur le new waver tor­turé et regret­té du groupe Taxi Girl ; ou bien Rude­boy, the Sto­ry Of Tro­jan Records, de N. Jack Davies, sur le label his­torique du dub, du ska et du reg­gae.

A not­er aus­si une soirée spé­ciale “vogu­ing”, cette danse inven­tée dans les clubs under­ground de New York par les com­mu­nautés LGBT, un doc­u­men­taire sur les L7, Riot Grrls emblé­ma­tiques de la scène grunge des années 90, et deux films sur le black met­al : Lord of Chaos et Heavy Trip, qui clô­tureront le fes­ti­val.

Du côté des per­for­mances, la musi­ci­enne et plas­ti­ci­enne Regi­na Dem­i­na présen­tera Dot­com et réin­ter­prétera en direct le texte du film, soutenue par Col­in John Kool. Krikor, quant à lui, sera le DJ d’une pro­jec­tion per­for­mée : armé d’un syn­thé­tiseur mod­u­laire vidéo, il manip­ulera des extraits de vieux films et de vidéos trou­vées sur le web. Et bien sûr, tout ceci sera accom­pa­g­né de nom­breuses con­férences, ren­con­tres, ate­liers, ain­si que d’animations pour enfants. Les cinéphiles, les mélo­manes, les fans d’art con­tem­po­rain, les his­to­riens de la musique en herbe, les groupies de M.I.A. : vous savez où trou­ver votre bon­heur.

Retrou­vez toute la pro­gram­ma­tion sur le site de la Gaîté Lyrique.

(Vis­ité 278 fois)