Fabric ferme ses portes ce week-end suite à la mort de deux adolescents

Depuis deux ans Fab­ric a fonc­tion­né sans inci­dent mais trag­ique­ment en deux semaines deux garçons de 18 ans sont morts d’over­dose. Afin de com­pren­dre ce qu’il s’est passé, nous avons décidé avec la police et d’autres agences de sus­pendre notre activ­ité pen­dant l’en­quête. Le club va ain­si être fer­mé ce week-end”, a déclaré jeu­di 11 août le renom­mé club lon­donien Fab­ric.Nous com­mu­ni­querons à nou­veau la semaine prochaine mais en atten­dant les per­son­nes ayant acheté des places pour le club ce week-end seront rem­boursés par Res­i­dent Advi­sor”

Si en France la moin­dre con­stata­tion de présence de drogue dans un club entraîne automa­tique­ment une fer­me­ture admin­is­tra­tive, Fab­ric joue depuis plusieurs années au chat et à la souris avec les autorités. En décem­bre 2014, un quo­ti­di­en lon­donien assur­ait que le club allait fer­mer. Une péti­tion est lancée : 35 800 sig­na­tures en 21 heures — c’est dire la belle répu­ta­tion du lieu dans le milieu élec­tron­ique. Finale­ment Fab­ric reste ouvert, mais avec de gross­es mesures de sécu­rité : les patrons, con­sid­érés comme “imma­tures” selon un rap­port de police (sym­pa) devront engager sept chiens reni­fleurs (383 euros par nuit et par chien), scan­ner et véri­fi­er chaque carte d’i­den­tité et amélior­er leur sys­tème de caméras de sur­veil­lance. Un dis­posi­tif bien trop lourd finale­ment aban­don­né en appel, fin 2015. Pas sur que les évémen­e­ments trag­iques de ces dernières semaines vien­nent apais­er ce cli­mat tendu. 

(Vis­ité 61 fois)