Skip to main content
©Jed DeMoss
23 juillet 2021

đŸ„Š Fight Club : le nouvel album de Darkside, pour ou contre ?

par Tsugi

Un album, deux avis. Aujourd’hui sur le ring, le nouvel album du duo Darkside, Spiral. Fight !

Article issu du Tsugi 142 : MUSIQUE & DROGUE, histoires stupéfiantes, en kiosque et en ligne.

Pour dire du mal de Darkside, l’idĂ©al serait de commencer en les prĂ©sentant comme un jam band, mĂ©langeant cordes et machines. Pour en dire du bien, l’idĂ©al serait de les prĂ©senter de la mĂȘme maniĂšre. Car il est difficile de trouver une description plus fidĂšle du duo formĂ© par Nicolas Jaar et le multi-instrumentiste Dave Harrington. Il faut dire que l’intĂ©rĂȘt principal du projet, en particulier en live, vient de leur capacitĂ© Ă  improviser et se rĂ©pondre. On est d’ailleurs heureux de retrouver la voix du musicien chilien sur ce deuxiĂšme album, lui qui s’était fait de plus en plus discret au fur et Ă  mesure qu’il augmentait les BPM sous son patronyme d’Against All Logic. Mais cette forme d’omniprĂ©sence de Jaar est en trompe-l’Ɠil, tant elle semble dissimuler la place grandissante prise par Dave Harrington et ses expĂ©rimentations. Preuve, s’il en fallait, que sa basse, notamment, ne se limite jamais Ă  n’ĂȘtre qu’un simple accompagnement et vient affirmer son statut de musicien d’improvisation. TournĂ© vers le spirituel, Spiral nous entraĂźne dans un univers peuplĂ© de figures prophĂ©tiques (le docteur de « Lawmaker ») et de mĂ©taphores (« Liberty Bell »). De quoi en faire un tout dont l’écoute est plus apprĂ©ciable lorsqu’elle est Ă©goĂŻste. Spiral invite tellement Ă  l’introspection qu’il est impossible de partager la profondeur de son expĂ©rience sonore. Chose rare pour un jam band, qui aurait pu avoir tendance Ă  s’égarer dans des circonvolutions boursouflĂ©es et inutiles, on ne trouve pas ici un seul morceau qui pourrait passer pour superflu. Chaque titre se suffit Ă  lui-mĂȘme, et parvient Ă  s’inscrire dans un grand tout cohĂ©rent et ambitieux. Chapeau.

Valentin Allain

 

Quand Nicolas Jaar a-t-il commencĂ© Ă  nous gonfler ? L’honnĂȘtetĂ© nous pousse Ă  rĂ©pondre : trĂšs vite. Pourtant, il y a dix ans pile, la dĂ©couverte du magistral Space Is Only Noise fut un choc musical. La rĂ©vĂ©lation d’un univers particulier, oĂč le producteur d’origine sud-amĂ©ricaine malaxait dans la lumiĂšre rĂ©fĂ©rences free-jazz, electronica et abstract hip-hop. Depuis, il n’a jamais cessĂ© de nous ennuyer, confondant souvent ambition et prĂ©tention. Mais soyons justes. Il y eut quand mĂȘme au milieu de la dĂ©gradation de nos rapports une parenthĂšse enchantĂ©e : la sortie en 2013 de Psychic, premier album du projet Darkside, imaginĂ© en collaboration avec Dave Harrington. Comme si la prĂ©sence d’un tiers dans le studio faisait dĂ©gonfler (un petit peu) la tĂȘte du fils d’Alfredo, cĂ©lĂšbre architecte chilien. Nouvelle preuve trĂšs rĂ©cemment avec le remarquable premier essai de Buzzy Lee, auquel Jaar a brillamment apportĂ© une touche « scientifique». Donc logiquement l’annonce d’un second Darkside a (presque) soulevĂ© notre enthousiasme. Qui s’est vite retrouvĂ© douchĂ© Ă  l’écoute de ce pensum aux contours parfois new ageux, comme en tĂ©moigne l’ouverture « Narrow Road », avec son riff de guitare aigrelette qui porte sur les nerfs. DĂ©pourvu de toute spontanĂ©itĂ©, le duo se regarde diffuser son robinet d’eau tiĂšde mi-ambient-folk, mi-electronica. Avec comme seul effet de provoquer de multiples bĂąillements devant l’enchaĂźnement de tempos systĂ©matiquement cotonneux au milieu desquels viennent se noyer la voix vaseuse de Jaar et ses encombrantes parties de six cordes progressives. Quand le rythme s’anime un peu, la paire arrive Ă  nous sortir de notre torpeur et une inventivitĂ© moins nombriliste s’empare de certaines compositions, on se met Ă  imaginer les contours radieux de ce qu’aurait pu ĂȘtre cet album. Avec des « si » 

Patrice Bardot

❏

Retrouvez plus de chroniques dans le Tsugi 142 : musique & drogue, histoires stupéfiantes, en kiosque et en ligne

Cliquez pour commander

Visited 8 times, 1 visit(s) today