Four Tet a passé une sale nuit sur Soundcloud

Toute ma joie a dis­paru”. Voilà ce qu’af­fir­mait Four Tet sur son compte Twit­ter hier soir. En essayant de pub­li­er un remix sur Sound­cloud, il a bien fail­li per­dre son sang froid. Après lui avoir envoyé un mail de préven­tion pour les droits d’au­teur, la plate-forme orange n’a plus voulu répon­dre, empêchant l’artiste bri­tan­nique de sor­tir son nou­veau morceau. 

Les insultes fusent (“tranche de merde” tout de même) et l’im­pa­tience de Four Tet prend le dessus : “Sound­cloud ajoute du con­tenu sur ma page con­tre mon gré pour pou­voir le moné­tis­er. Je ne peux même pas gér­er mon pro­pre compte que je paie.” S’il est vrai que la plate-forme de stream­ing audio est pointilleuse avec les droits d’au­teurs, on ne la savait pas si rigoureuse. Finale­ment après une bataille de plusieurs dizaines de min­utes, l’artiste savoure sa vic­toire : “Voilà le morceau que je voulais poster il y a une minute.” Un peu de ran­cune flotte encore dans l’air alors autant décou­vrir ce fameux remix du titre “Jind­abyne” de Tan­gents avant que Four Tet ne s’ar­rache les cheveux. 

(Vis­ité 85 fois)