Haelos — Full Circle

Extrait du numéro 90 de Tsu­gi (mars 2016)

On avait croisé la route du trio Hae­los sur la scène du Pitch­fork Music Fes­ti­val en octo­bre dernier. La lourde tâche d’ouvrir le fes­ti­val leur était con­fiée et ils avaient relevé ce défi à mer­veille, plongeant la Grande Halle de la Vil­lette dans une ambiance presque lunaire. Si Full Cir­cle est porté par instants par un cer­tain héritage UK garage, notam­ment sur “Sep­a­rates Lives”, Arthur Delaney, Don Gold­smith et Lot­ti Benard­out se démar­quent surtout par une pop élec­tron­ique qui, par son amour des atmo­sphères som­bres et ses sonorités ténébreuses, n’est pas sans rap­pel­er un autre trio anglais, The xx (dif­férence notable, Hae­los est tout de même plus glam­our). Une con­stante règne en maître sur ce Full Cir­cle : les voix se répon­dent l’une l’autre et s’appellent, tan­dis que les syn­thé­tiseurs et les sam­plers les sub­li­ment d’un charme presque stel­laire. Un con­seil : écoutez donc Full Cir­cle un soir de pleine lune pour pou­voir con­clure un pacte céleste avec Hae­los. (Nora Djaouat)

Full Cir­cle (Matador/Beggars/Wagram), sor­ti le 18 mars. 

(Vis­ité 333 fois)