Skip to main content
22 décembre 2016

Ilario Alicante lance Virgo, un nouveau label

par Clémence Meunier

Ilario Alicante n’a que 28 ans, et pourtant… Booké à Time Warp à 17 ans (!), puis au Berghain à 21, ce prodige techno et IDM lance déjà son propre label, Virgo – il est assez branché astrologie. Mais nous ne sommes pas les seuls à être impressionnés depuis plusieurs années par la trajectoire de l’Italien : il est aujourd’hui un habitué d’Ibiza et des sorties Cocoon Recordings, le label de Sven Väth. On a parlé un peu de tout ça avec lui, en attendant la seconde sortie Virgo, attendue pour le début d’année.

C’était comment de jouer à Time Warp alors que tu étais ado ?

J’avais 17 ans, c’était vraiment un moment spécial pour moi. Time Warp est l’un des festivals les plus importants du milieu, donc tu peux imaginer comme j’étais content d’y être ! En fait, je n’étais pas si stressé, peut-être que c’est parce que j’étais jeune, mais j’étais simplement content de jouer.

Comment as-tu fait pour être booké si jeune ?

Je jouais dans une petite ville hollandaise (Leiden), pour un ami appelé Fokko Versloot et décédé depuis. C’était un mec incroyable et un excellent producteur, je ne l’oublierai jamais. C’est en tout cas là que j’ai rencontré 22, qui m’écoutait. Il a suggéré mon nom aux mecs de Time Warp pour l’édition de Rotterdam. Et on connaît la suite !

Tu as aussi été booké au Bergain/Panorama Bar quand tu avais… 21 ans seulement.

J’ai joué trois fois au Panorama Bar, c’est vraiment un lieu à part. L’ambiance, l’énergie et le sound system sont tout simplement parfaits. Un autre truc que j’aime là-bas – et je pense que beaucoup de Djs aiment également -, c’est qu’ils font faire des sets d’au moins quatre heures. C’est important car tu peux vraiment raconter une histoire quand tu as plus de temps pour jouer. Tu peux attraper les gens et les emmener où tu veux, en quelque sorte.

Tu lances ton propre label, Virgo. Y croisera-t-on des artistes émergents ?

Oui. La première sortie du label est un EP de SLV – le tout premier de sa carrière. J’aime beaucoup ses morceaux dont j’ai décidé de sortir un maxi entier de suite. Je vais essayer avec Virgo de soutenir de nouveaux artistes, il y a beaucoup de talents incroyables partout et c’est agréable d’offrir des sons nouveaux et frais à cette scène.

Peux-tu nous parler de votre prochaine sortie ?

Il s’agira d’un EP d’Electric Rescue, avec des remixes de Setaoc Mass et Nima Khak. Ce sera la deuxième sortie du label et on attend ça pour janvier.

Virgo se concentrera uniquement sur la techno ?

On sortira principalement de la techno mais je ne veux pas m’imposer de frontière. Je vais simplement sortir ce que j’aime, et si je reçois de la bonne musique qui n’est pas exactement techno, je foncerai quand même.

Tu n’as jamais sorti d’album… C’est dans les tuyaux sur Virgo ?

Oui, c’est l’objectif de 2017. Je pense que je vais sortir un EP avant puis me concentrer sur l’album.

Cocoon a fêté ses vingt ans cet été, Space a fermé, des clubs se sont fait perquisitionner… On a beaucoup parlé d’Ibiza cette année. Comment l’as-tu ressenti en tant que grand habitué d’Ibiza ? Penses-tu que cette année 2016 va changer quelque chose là-bas ?

Tout change et évolue, c’est naturel. Alors oui la fermeture du Space est un tournant. Ce club était une institution mais je suis sûr que la magie de l’île ne mourra jamais. Il y a beaucoup de gens qui savent comment travailler et tout va être aussi bien, fun et cool que d’habitude. Je pense que cette saison 2016 a simplement été riche en émotions et nous a offert des moments inoubliables à préserver. Je suis impatient de voir 2017.

Comment as-tu rencontré Sven Väth et été signé sur Cocoon ?

Sven passait mes morceaux et nous nous étions rencontrés quelques fois en club quand il m’a finalement appelé. J’étais dans un hôtel en train de chiller avant une soirée. Il m’a invité à prendre un avion pour Francfort pour me parler et me proposer de commencer sur Cocoon. C’était un moment spécial que je n’oublierai jamais. J’étais jeune et je ne m’y attendais pas.

Tu sors un nouvel EP sur Cocoon en janvier, tu peux nous en parler ?

J’en suis très content. J’ai reçu plein de bons feedbacks de mes collègues, comme Laurent Garnier et Rødhåd. Les morceaux sont beaucoup joués, ça me rend très heureux. L’EP contient deux morceaux originaux, et deux incroyables remixes par Adventice (DJ Deep et Roman Poncet) et Mark Broom. J’ai hâte que le vinyle sorte !

Visited 20 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply