Imarhan, un voyage au cœur du désert

Évadons-nous ! Imarhan sort aujourd’hui avec Temet sur le label alle­mand City Slang (sur lequel on peut notam­ment retrou­ver Arcade Fire, Yo La Ten­go ou encore Cari­bou). Après un pre­mier album éponyme plus ancré dans la tra­di­tion touareg, ils offrent ici dix titres aux sonorités à la fois dis­co, funk et rock mêlées au blues du désert, l’ “assouf” (qui sig­ni­fie nos­tal­gie). Cette envie de mélanger moder­nité et tra­di­tion est née lors de leur tournée en Chine, aux États-Unis et en Europe : “le bruit des villes, les voy­ages nous ont amenés vers plus de rock, de danse” racon­te le chanteur Sadam Ag Ibrahim dans le numéro 109 de Tsu­gi, notre dernier mag­a­zine en kiosque. Laissons-les nous emmen­er sur un dance­floor au cœur du Sahara !

Après avoir célébré la sor­tie de ce sec­ond album au Point Éphémère il y a quelques jours, Imarhan pose ses valis­es en France le temps d’un con­cert à la Maro­quiner­ie (Paris) le 29 mars.

Retrou­vez notre arti­cle et inter­view d’Imarhan dans Tsu­gi 109, avec Nils Frahm en couv’ et un CD mixé par La Fleur offert, disponible en kiosque ou à la com­mande ici

Si vous êtes plutôt Spo­ti­fy :

(Vis­ité 676 fois)