Skip to main content
10 novembre 2011

Interview : Chloré Raunet (Battant)

par rédaction Tsugi

Inutile de s’étendre une fois encore sur les circonstances pénibles qui accompagneront le concert que vous aurez le privilège de voir ce jeudi à la Gaîté Lyrique dans le cadre de TSUGI FEDERATION. Chloé Raunet, qui vient de perdre son partenaire Joel Dever au sein de Battant, a pourtant décidé de regarder devant elle et de continuer à faire avancer cette entité musicale, par respect et hommage pour lui. Elle nous en dit un peu plus sur ce qui nous attend, et sur l’avenir du groupe.

 

Comment te sens-tu ?

Honnêtement, pas terrible. Mais je m’en sors. Like a lion. Joel, c’etait mon alter ego, et dans ma vie, je n’ai jamais été aussi proche de quelqu’un. Du coup, malgré ma tristesse je ne me pose pas de questions. Je suis sûre de ce que je fais, et je sais que je peux (et que j’ai le droit) de porter le projet pour nous deux.

 

Comment se passe malgré tout la reprise des lives avec ce premier concert ?

On a joué a Tours vendredi dernier. On n’a pu répéter que trois fois avant le concert, mais je pense que malgré tout, on s’est pas mal démerdé. Les trois garçons avec qui je bosse sont hyper doués, de vrais pros. Ça faisait à peu près six semaines que Joel et moi travaillions avec Jake, le nouveau guitariste/bassiste et depuis environ un mois avec Ben, le batteur. Mais Philip, le nouveau, je ne l’ai rencontré que mardi dernier. Il a dû tout apprendre en quelques jours, mais vu l’urgence, je suis plutôt contente de ce que nous avons réussi a faire.

 

A quoi pouvons-nous nous attendre à la Gaîté Lyrique ce jeudi ?

On continue a répéter ici a Paris et, de la même façon que le deuxième album est différent, le live évolue lui aussi. Le fait qu’il y ait un batteur change pas mal l’énergie, mais on en est toujours aux premiers jours. Je pense que d’ici quelques mois, le live trouvera l’intensité que joel et moi voulions lui donner.

 

Comment vois-tu les choses pour l’avenir de Battant, si tu le visualises ?

Pour le moment, je me concentre sur le disque et le live. C’est le résultat de deux ans de notre vie et je ne peux pas le lâcher. Moi et Joel croyions en ce que nous avions créé et c’est important pour moi de le défendre aujourd’hui. Watch this space.

Un grand Merci à Chloé d’avoir accepté cette interview.

Visited 12 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply