Jacob Khrist expose la nuit au Péripate

Grand acteur de la nuit parisi­enne, Jacob Khrist reste un homme de l’om­bre. Dans les recoins des clubs, le pho­tographe parisien immor­talise depuis une petite dizaine d’an­nées Paris et les cap­i­tales européennes une fois le soleil couché, sou­vent jusqu’à son lever.

Jacob Khrist est d’abord free lance et sou­vent engagé. Depuis 2012, il suit les Femen dans leur com­bat pour le fémin­isme. Il cumule égale­ment les grandes cou­ver­tures médi­a­tiques, impor­tantes même s’il dit ne jamais tra­vailler pour l’ar­gent. La nuit enfin, il cap­ture des moments sou­vent inaperçus ou oubliés mais tou­jours représen­tat­ifs. Pour Jacob Khrist, les pho­tos ont un sens qui ne doit pas être mis de côté. Et ces sig­ni­fi­ca­tions sont toutes représen­tées dans son exposition.

C’est au Péri­pate que le pho­tographe parisien s’in­stalle. Entremon­des est le fruit d’une quête de la beauté de la nuit, des lieux où se mêlent liens soci­aux, amours, musiques et sen­su­al­ité, où les codes n’ex­is­tent plus. Une belle expo­si­tion qui prou­ve que la fête est sou­vent, voire tou­jours, un cen­tre urbain névralgique. 

(Vis­ité 453 fois)