Jarre x Dolby Atmos : “C’est comme passer du noir et blanc à la couleur”

Après des années de mono et stéréo, l’heure est au change­ment. Depuis quelques années, la tech­nolo­gie Dol­by Atmos s’im­pose au cœur des stu­dios afin d’ap­porter aux pro­duc­teurs et ingénieurs du son une approche immer­sive totale­ment dif­férente. Une nou­velle tech­nolo­gie dont s’est servi le grand Jean-Michel Jarre, afin de créer son dernier album Oxy­more. 

C’est en ter­mes de créa­tion, d’arrange­ments musi­caux et d’é­coute, une révo­lu­tion paraît-il. Jean-Michel Jarre dont le dernier album a juste­ment été conçu avec cette nou­velle tech­nolo­gie, nous en a dit un peu plus sur la chose : “Depuis tou­jours notre rela­tion à la musique est une rela­tion frontale : c’est un rap­port en 2D. Quand on va en fes­ti­val ou dans une salle de con­cert, on a la sono en face de soi. La tech­nolo­gie d’au­jour­d’hui nous per­met de revenir à une sit­u­a­tion d’é­coute de la musique qui est celle de notre quo­ti­di­en. Ça nous per­met de met­tre la tête dans le tableau. C’est comme de pass­er du noir et blanc à la couleur.” Une nou­veauté qui per­met de penser l’écri­t­ure musi­cale d’une manière totale­ment différente.

 

Anaïs Libolt, Respon­s­able Home Enter­tain­ment de Dol­by Atmos, nous a éclairé sur la sit­u­a­tion en quelques chiffres. Très large­ment démoc­ra­tisée dans les salles de ciné­ma, puis intro­duite chez les par­ti­c­uliers (home-cinéma), la tech­nolo­gie Dol­by s’at­taque à la musique en 2019. Au départ en parte­nar­i­at avec Uni­ver­sal, cette nou­velle vision sonore s’in­vite rapi­de­ment, et logique­ment, en stu­dio : elle passera de trois stu­dios en 2020, à 50 stu­dios en 2022 (dans les zones fran­coph­o­nes). Anaïs Libolt rejoint égale­ment Jarre sur les avan­tages du son Dol­by Atmos : “On arrive à sen­tir une pré­ci­sion intéres­sante dans le posi­tion­nement des instru­ments et dans les dif­férents tim­bres de voix. Quand on n’a que les deux pistes de la stéréo, on va être obligé de faire des com­pro­mis pour que les mes­sages impor­tants passent. Avec le dol­by, on peut laiss­er plus de place à chaque son et arriv­er à une meilleure dynamique sonore”.

 

Dolby

 

À lire aussi 👀 On a discuté innovation musicale avec Jean-Michel Jarre pendant 20 min sur Tsugi Radio

On a demandé à Jarre s’il était néces­saire que tous les stu­dios de musique se munis­sent de cette nou­velle prouesse, en déjà forte adop­tion en France par­mi les gros stu­dio : “dans quelques années, on con­sid­ér­era la stéréo comme on con­sid­ér­era le gramo­phone de nos grands-parents. Quand on est en stéréo on doit créer l’il­lu­sion de tex­ture, de pas­sage d’un son à un autre. Comme sur une toile on mélange les couleurs. Là on passe de la pein­ture à la sculp­ture. On va pou­voir pass­er d’une forme à une autre, d’un vol­ume à un autre. C’est de la com­po­si­tion en 3D. Avec ces outils-là, il me sem­ble qu’on peut pouss­er la rela­tion entre l’idée qu’on a et ce résul­tat de partager émo­tion­nelle­ment avec le pub­lic, de manière con­va­in­cante”. En gros, le son Dol­by Atmos ne devrait pas trop tarder à inve­stir chaque stu­dio afin d’en con­tenter ses ingénieurs son et ceux qui écouteront ensuite. Et qu’en est-il du live ? “C’est encore en développe­ment. Les con­certs que j’ai faits cette semaine en multi-canal étaient incroy­ables car les gens ont vrai­ment l’im­pres­sion d’être à l’in­térieur de la musique. En même temps, ça pose le prob­lème de la con­fig­u­ra­tion des salles sur des ques­tions d’a­cous­tique et d’ac­cueil du pub­lic. C’est qui est super avec la musique 360, c’est d’avoir les gens au milieu, comme dans une sorte d’arène inver­sée”. En bref, une nou­velle approche de la musique live qui con­duirait les gens à repenser les lieux de cul­ture. Et claire­ment, le jeu en vaut peut-être la chandelle.

Le pub­lic peut d’ores et déjà accéder au Dol­by Atmos Musique sur des mil­lions d’appareils com­pat­i­bles, avec un cat­a­logue inter­na­tion­al et Français de dizaines de mil­liers de titres sur les ser­vices Apple Music, Ama­zon Music Unlim­it­ed et Tidal Hi-Fi.

 

(Vis­ité 3 528 fois)