Canblaster / ©Lucille Durez

Jeudi, une soirée 100% modulaire à l’Ircam avec Canblaster ou Apollo Noir

Jeu­di 24 sep­tem­bre prochain, Pow­land s’as­so­cie à l’Ircam, cen­tre de recherche et de créa­tion sonore, pour une soirée dédiée à la pro­duc­tion live au syn­thé­tiseur mod­u­laire. L’événe­ment sera retrans­mis en livestream sur Face­book. 

Canblaster

Art­work de l’événe­ment

Le Stu­dio 5 de l’Ircam, le cen­tre français de recherche sci­en­tifique, d’in­no­va­tion tech­nologique et de créa­tion musi­cale fondé par Pierre Boulez en 1977 et situé dans les entrailles du Cen­tre Pom­pi­dou, croise sci­ence et design sonore dans le souci de ques­tion­ner le pub­lic sur les avancées tech­nologiques. Il s’as­so­cie pour cet événe­ment live (retrans­mis sur Face­book) avec la Pow­cad­e­my Paris de Pow­land, réseau mon­di­al d’artistes relié par l’art sonore et cen­tré sur la pro­duc­tion de livestream.

Dès 20h30, un live 100% mod­u­laire avec une ligne con­duc­trice de musique généra­tive « restric­tive » sera présen­té, où qua­tre artistes vien­dront défendre leurs pro­duc­tions. Par­mi eux, Apol­lo Noir, roi de la dis­tor­sion et fon­da­teur avec Botine du label San­té Records, Con­trolrandom, Holmia et Can­blaster, le lab­o­ran­tin du Club Cheval.

Quand tu entends tous ces sons que tu ne com­prends pas chez les artistes élec­tron­iques que tu adores, tu as envie d’en­quêter, de zoomer dans le son.”

Can­blaster, qui vient tout juste de remix­er Para One (le track « Yret » sor­ti­ra courant 2020) — et qui accom­pa­g­n­era au clavier la harpiste Lau­ra Brisa autour d’une instal­la­tion mod­u­laire le lende­main (25 sep­tem­bre) à la Mai­son Pop­u­laire de Mon­treuil — se con­fie sur sa jeune expéri­ence du mod­u­laire, débutée il y a un an : « J’avais besoin de quelque chose de ludique, de per­dre mes repères, d’être sur­pris à nou­veau par les machines. Quand tu entends tous ces sons que tu ne com­prends pas chez les artistes élec­tron­iques que tu adores, tu as envie d’en­quêter, de zoomer dans le son ».

L’an­née dernière, on pou­vait lire dans nos pages le retour en grâce du syn­thé­tiseur mod­u­laire (com­mer­cial­isé dans les années 60) et son amas de câbles con­nec­tés, for­mant un ensem­ble rétro-futuriste per­me­t­tant de pouss­er les lim­ites de l’exploration musi­cale. Plus qu’une mou­vance, c’est toute une com­mu­nauté qui s’est for­mée autour de cette expéri­ence, comme peut le faire Pow­land donc : « J’y ai fait de très belles ren­con­tres, avec de gens avec qui j’ai envie de recon­stru­ire des choses. Cha­cun a sa vision, et de tous les col­lec­tion­neurs que j’ai ren­con­trés, pas un n’avait le même but, la même méth­ode ou la même vision. Et puis tu peux très bien t’y intéress­er et n’avoir aucun mod­ule chez toi, comme quelqu’un qui regarde des lives sur Twitch, des speedruns sans avoir de PS4, Top Chef sans savoir cuisin­er, ou des matchs de foot en étant nul sur le ter­rain… Bref, pour ceux qui veu­lent zoomer dans le son, tester sans dépenser une for­tune, il y a une sim­u­la­tion sur ordi­na­teur par laque­lle passent beau­coup de gens, qui s’ap­pelle “VCV Rack” et qui aide à com­pren­dre le principe », con­clut Can­blaster.

Rendez-vous donc demain dès 20h30 en livestream sur Face­book pour vibr­er aux sons des machines.

Événe­ment Face­book

(Vis­ité 583 fois)