Kim Ann Foxman nous parle de musique et de sexe

Pour notre hors série esti­val, nous avons posé quelques ques­tions plutôt sex­uelles à des artistes que nous aimons bien. Entre autres, Lau­rent Gar­nier, Chateau Mar­mont, Ago­ria, Pedro Win­ter, David Shaw y ont répon­du. Mal­heureuse­ment, Kim Ann Fox­man, la Dj ex mem­bre du crew Her­cules and Love Affair nous a répon­du trop tard pour fig­ur­er par­mi eux. Plutôt que de laiss­er ses mots croupir dans notre disque dur, nous avons décidé de la partager avec vous, his­toire que vous puissiez vous faire une idée du con­tenu de notre hors série :

Quel est le morceau le plus sexy que tu connaisse ?

C’est com­pliqué. Je trou­ve plein de morceaux sexy mais “Jus­ti­fy My Love” de Madon­na fait à coup sûr par­tie du top des pop songs les plus sexy. 

Qui est l’artiste le plus sexy que tu connaisse ? 

Grace Jones parce que c’est le dernier alien sur terre. Elle respire le sex appeal. 

Aimes-tu faire l’amour en musique ? 

Je préfère ne pas écouter de musique quand je fais l’amour parce que j’aime tout enten­dre, pleine­ment. En plus la musique peut dicter son rythme au sexe, les gens ont ten­dance à suiv­re le rythme naturelle­ment. C’est mar­rant mais bon…

Quelle est la mar­que d’af­fec­tion la plus folle que tu as reçue de la part d’une groupie ?

Une fois, une fille saoule m’a mor­du la cheville pen­dant que je mix­ais. J’ai dû la faire sor­tir du Dj booth parce qu’elle deve­nait vrai­ment folle, elle a même fait tomber une pla­tine par terre. 

Quelle est la scène la plus chaude dont tu as été témoin dans un club ? 

Oh wow. Je ne sais pas. Je veux dire, j’ai vu toutes sortes de scènes sex­uelles dans des clubs, des fel­la­tions, des sodomies, toutes sortes de pra­tiques. Mais j’aime bien voir des garçons enter eux, c’est chaud. 

Voilà voilà. 

Dans notre hors série, vous pour­rez égale­ment appren­dre Ce que l’in­dus­trie du disque pour­rait appren­dre du porno ? Pourquoi la musique est-elle aphro­disi­aque ? décou­vrir La petite his­toire du cul dans la chan­son, La grande his­toire des pochettes cen­surées, com­pren­dre La rela­tion entre rap et porno mais aus­si L’éro­tisme des B.O.. Enfin plein de choses qui par­lent de sexe et de musique. 

En kiosque jusqu’au 10 septembre !

(Vis­ité 128 fois)