La bouse du mois : Ellen Allien — “Nost”

Arti­cle extrait de Tsu­gi 102, disponible en kiosque depuis le 6 mai ou à la com­mande ici

On n’aurait pas cru ça pos­si­ble en 2017. Surtout venant de la part d’une pro­duc­trice respec­tée et expéri­men­tée. Pour son huitième album, la Berli­noise a choisi l’option de nous offrir une (longue) col­lec­tion de DJ-tools s’étirant sur plus de soix­ante min­utes. Alors qu’elle s’était jusque-là tou­jours éver­tuée à bien sépar­er son tra­vail de pro­duc­trice de celui de DJ, elle choisit à quarante-huit ans de nous envoy­er une suite ennuyeuse de tracks qui avoisi­nent ou dépassent sou­vent les huit min­utes. Bâille­ment. Et surtout incom­préhen­sion. Qu’elle sem­ble loin la pas­sion­nante trilo­gie Stadtkind-Berlinette-Thrills qui, au début des années 2000 met­tait en lumière la finesse d’une pro­duc­tion élec­tron­i­ca nerveuse avec un léger côté new wave. Depuis ces temps héroïques, l’Allemande a vu pass­er devant elle les puis­santes fusées de ses com­pa­tri­otes Rød­håd, Ben Klock ou Mar­cel Dettmann. De quoi lui don­ner envie de mus­cler à son tour son jeu pour séduire la jeune généra­tion ? Telle­ment gros qu’on a peine à y croire. Mais, peut-être qu’à l’image de son label BPitch Con­trol qui, après avoir sor­ti Paul Kalk­bren­ner, Mod­e­se­lek­tor, Sascha Funke ou Mod­er­at, n’a pas su se réin­ven­ter au cours des dernières années, Ellen Allien s’est lancée dans la quête un peu vaine de retrou­ver la flamme orig­inelle en fonçant tête bais­sée sur le dance­floor. Sauf qu’elle a trébuché sur la piste avant d’y met­tre les pieds. Son manque d’inspiration con­duit quand même la pro­duc­trice à appel­er un morceau “Call Me” à l’appui d’un refrain vague­ment libidineux où elle annone “I want your sex”. Triste. Mais ne faisons pas non plus preuve de mau­vaise foi, pris séparé­ment “Jack My Ass” ou “Mma” pro­duisent leur petit effet dans les jambes. Ah, si seule­ment Ellen Allien avait eu la bonne idée de s’inspirer de DJ Hell, lui aus­si vétéran de la scène tech­no, qui vient de sor­tir avec Zukun­ft­musik le disque le plus pas­sion­nant de sa car­rière.

Si vous êtes plutôt Spo­ti­fy : 

Nost (BPitch Con­trol), sor­ti ce ven­dre­di 12 mai.

(Vis­ité 4 456 fois)