La bouse du mois : Goldfrapp — Silver Eye

Arti­cle extrait du numéro 101 de Tsu­gi (avril 2017) disponible en kiosque ou à la com­mande ici.

Avouons-le d’entrée, nous avons arrêté de suiv­re la tra­jec­toire de l’étoile filante Gold­frapp depuis telle­ment longtemps qu’il faudrait prob­a­ble­ment entamer cette longue sen­tence acca­blante par pré­cis­er aux quelques irré­ductibles fans des Lon­doniens que la couche de mau­vaise foi de cette “bouse” pour­ra leur sem­bler dou­ble ce mois-ci. Les pro­duc­tions du groupe nous ont telle­ment irrités qu’on en a presque oublié des débuts promet­teurs qui don­naient quelques let­tres de noblesse à l’étiquette “électro- pop”. On se sou­vient de sin­gles infec­tieux comme l’inoubliable “Strict Machine” ou même d’un album de remix­es au cast­ing hal­lu­ci­nant (Ewan Pear­son, DFA, Múm…), We Are Glit­ter. Puis le groupe nous a per­du dans ses allers-retours inces­sants entre tubes dis­coïdes ultra-glam et bal­lades atmo­sphériques glacées. Et c’est tout l’éventail de ce qu’il a pu faire par le passé que le duo for­mé par Ali­son Gold­frapp et Will Gre­go­ry cherche à com­pil­er sur ce sep­tième album qui aligne des resucées sans inspi­ra­tion ni panache de morceaux passés. Sur l’ouverture, “Any­more”, qui sert aus­si de pre­mier sin­gle, ringard mais effi­cace, on se demande si Gold­frapp n’a pas piqué quelques mélodies à Texas. La suite alterne morceaux aériens et ten­ta­tives de tubes sans jamais réus­sir à met­tre dans le mille, avec la manie, en plus, de vouloir pouss­er chaque morceau au-delà de qua­tre min­utes alors qu’un bon titre pop ne devrait pas avoir honte de s’arrêter à 3’30. Pénible déjec­tion dis­co (“Every­thing Is Nev­er Enough”) ou pâle copie de Mylène Farmer (“Faux Suede Drifter”), tout y passe sur cet épuisant Sil­ver Eye. La clô­ture de l’album, “Ocean”, réserve tout de même une petite sur­prise, avec – à défaut d’une chan­son épatante – une pro­duc­tion sur­puis­sante et noire, portée par le tal­entueux invité The Hax­an Cloak. Mais cela ne suf­fit pas à nous don­ner envie d’entendre ce que fera Gold­frapp sur son prochain album.

Sil­ver Eye (Mute/Pias), sor­ti le 31 mars.

(Vis­ité 1 465 fois)