Capture d'écran France 5

La chanteuse de l’Impératrice, FKA twigs, Sia : la vague #MeToo continue

En France et à l’in­ter­na­tion­al, la liste des artistes femmes qui auraient subi des vio­lences sex­istes et sex­uelles con­tin­ue de s’al­longer : Flo­re Ben­guigui — la chanteuse du groupe L’Im­péra­trice -, Sia et FKA twigs ont récem­ment révélé en avoir été victimes. 

Ven­dre­di dernier, Flo­re Ben­guigui a racon­té au micro de Tan­crède Bono­ra, jour­nal­iste pour l’émis­sion “C à Vous”, le sex­isme et le har­cèle­ment sex­uel dont elle aurait été vic­time à ses débuts dans la musique. Elle avait alors 22 ans et chan­tait dans un groupe de dis­co jazz, dont le leader exerçait une emprise sur elle : “Je me rap­pelle qu’il me touchait, j’é­tais sa mar­i­on­nette. Il me dis­ait com­ment m’ha­biller, bouger sur scène. Je n’avais pas le droit d’écrire. J’é­tais vrai­ment la plante verte”, raconte-t-elle. Ce même leader lui aurait reproché son “bal­ai dans le cul” et elle ajoute : “il était dans ce truc de “tu n’y arriveras jamais dans ce milieu vu com­ment t’es coincé””.

On sait qu’on doit pass­er par là pour y arriv­er dans la musique aujourd’hui.”

J’avais 22 ans, j’é­tais un bébé, je n’é­tais absol­u­ment pas con­sciente de la grav­ité de la sit­u­a­tion. On est prêtes à se faire traiter comme ça, à se faire harcel­er, morale­ment et physique­ment, pour pou­voir y arriv­er. On sait qu’on doit pass­er par là pour y arriv­er dans la musique aujour­d’hui. (…) Beau­coup de gens savent que des filles sont pieds et poings liés à un label, à un groupe, à des gens malveil­lants. Il y a des vio­lences sex­uelles qui sont graves dans ce milieu et per­son­ne ne par­le parce que tout le monde a peur, les femmes ne par­lent pas parce qu’elles ont peur”, explique-t-elle. Un témoignage qui en dit long sur le sex­isme présent dans l’in­dus­trie musi­cale, et sur la cul­ture du silence qui l’accompagne.

 

À lire également
Violences et harcèlements envers les femmes : la musique fait son #MeToo

 

 

FKA twigs et SIA contre Shia LaBeouf

Ven­dre­di dernier égale­ment, la chanteuse FKA twigs a engagé des pour­suites judi­ci­aires pour vio­lences con­ju­gales con­tre l’ac­teur Shia LaBeouf, son ex-compagnon : “Je voudrais pou­voir éveiller les con­sciences sur les tac­tiques employées par les auteurs de mal­trai­tances pour vous con­trôler”, a‑t-elle déclaré au New York Times. Suite à cela, same­di, la chanteuse Sia a apporté son sou­tien à FKA twigs dans un tweet, déclarant qu’elle aurait, elle aus­si, été aus­si vic­time de Shia LaBeouf : “J’ai aus­si été blessée émo­tion­nelle­ment par Shia, qui est un menteur pathologique, qui m’a piégée dans une rela­tion adultère en pré­ten­dant être céli­bataire. Je crois qu’il est très malade et j’ai beau­coup de com­pas­sion pour lui et ses vic­times.” En 2015, Shia LaBeouf appa­rais­sait et dan­sait dans le clip du titre “Elas­tic Heart” de Sia.

Tsu­gi 135, en kiosque et en ligne (cliquez)

(Vis­ité 2 891 fois)