Crédit photo : Marine Saiah

La Douve Blanche, festival entre bons sons et bonne bouffe, étoffe sa programmation 2018 !

Chez Tsu­gi, on a deux pas­sions : danser, et manger. Avec si pos­si­ble, un mélange des deux, his­toire de guinch­er le ven­tre rebon­di et de manger en dodeli­nant de la tête. Et on est pas les seuls. Chez Ani­mal Records, c’est même un leit­mo­tiv : alli­er, au quo­ti­di­en, un label musi­cal tout ce qu’il y a de plus clas­sique, et un label gas­tronomique, invi­tant des chefs comme cer­tains bookent des DJs — notam­ment dans leur tout nou­veau ter­rain de jeu l’EP7, une ginguette à expo­si­tions numériques dans le XII­Ième arrondisse­ment parisien. For­cé­ment, on était bien fait pour s’en­ten­dre, surtout quand ces pros des casseroles accueil­lent côté musique des artistes comme Elbi et sa soul élec­tron­ique pleine de sen­su­al­ité et de mys­tères, ou la nou­velle recrue PMCP. De quoi car­ré­ment pro­pos­er à Ani­mal Records de squat­ter la rubrique “label du mois” dans notre prochain numéro de Tsu­gi ver­sion papi­er, en kiosque début mai. Mais le clou du spec­ta­cle arrive en juil­let, du 6 au 8 cette année : Ani­mal Records & Kitchen organ­ise ce week-end-là la Dou­ve Blanche, un fes­ti­val réu­nis­sant leurs deux pas­sions, entre gas­tronomie et musique donc.

Au pro­gramme de cette Dou­ve Blanche 2018 ? Un line-up au poil, avec Simo Cell, Faire, Bamao Yendé ou notre coup de coeur Laake, le tout au pied du château d’E­gre­ville, en Seine-et-Marne, pour un week-end cham­pêtre dans les dou­ves de cette bâtisse aux pier­res blanch­es et au charme fou. Et puis, fidèle à leur répu­ta­tion de bons vivants, les insti­ga­teurs de la Dou­ve Blanche pro­posent à chaque édi­tion une offre ali­men­taire dépas­sant les hor­ri­bles cor­nets de frites pleins d’huile que l’on sup­porte sur la plu­part des fes­ti­vals, avec des chefs invités, dont Antonin Girard (directeur artis­tique d’An­i­mal Kitchen) ou Adrien Tran, qui offi­cient tous deux à l’EP7. Mas­ter­class, menus… Tout sera annon­cé prochaine­ment. Mais ce que les morfallous-mélomanes ne con­nais­sent pas encore, c’est la suite de la pro­gram­ma­tion musique ! Car une belle tripotée de noms vien­nent aujour­d’hui rejoin­dre l’af­fiche du fes­ti­val, avec en tête la tech­no de Ran­domer, la pop hybride d’Isaac Delu­sion ou Miel de Mon­tagne, la toute nou­velle sig­na­ture de Pain Sur­pris­es (le label de Jacques et Jab­ber­wocky, entre autres). Mais aus­si : Howl­in’ Jaws, Maze, Ouai Stéphane, S8JFOU, Mid­dle, Soleil Bleu, Ter­ri­to­ry, Form, IndieShuf­fle, Jean Mamadou, Picas­zo vs Tell, Augui Dub, Club Limo et Ani­mal Fam­i­ly Dj Crew… Quelques noms incon­nus ? Pas grave : la Dou­ve Blanche a ce luxe d’at­tir­er, par son ambiance et son accueil du pub­lic, une belle petite famille de fidèles, qui iront les yeux fer­més à ce fes­ti­val même sans star avec qui aller pren­dre des self­ies. Et franche­ment, ils ont bien rai­son.

Affiche par Julien Brog­a­rd

Toutes les infos sur le site du fes­ti­val.

> A lire aus­si : notre reportage sur l’édi­tion 2017 de la Dou­ve Blanche.

(Vis­ité 753 fois)