La nouvelle compilation DJ Kicks est signée Jackmaster

Depuis 1995, le label alle­mand K7! Records offre un cat­a­logue de sor­ties excep­tion­nelles. Avec sa série de com­pi­la­tions DJ-Kicks, lancée la même année, sa répu­ta­tion n’est plus à faire. Le troisième vol­ume de 2016 prévu le 8 juil­let est signé Jack­mas­ter, aka Jack Revill, et c’é­tait pas gagné. 

Après DâM Funk, Jack­mas­ter prend les rênes de l’ex­er­ci­ce musi­cal le plus réputé. Le DJ bri­tan­nique aux sélec­tions émérites a vécu une véri­ta­ble épopée pour la con­fec­tion de la com­pi­la­tion : “J’é­tais en croisière aux Caraïbes quand j’ai appris la dead­line. Je me suis pré­cip­ité dans ma cab­ine et j’ai con­stru­it un mix à par­tir de mon Reko­rd­box (nldr logi­ciel de ges­tion musi­cale). Débar­qué à Mia­mi, j’ai oublié toutes mes affaires dans le taxi. Une fois arrivé chez moi à Glas­gow, j’ai recom­mencé en cher­chant dans mes dis­ques, armé d’un nou­v­el ordi­na­teur. En moins d’une semaine, j’avais ter­miné mais ça ne me plai­sait pas. Bref, j’ai du le faire qua­tre ou cinq fois avant d’ar­riv­er à un résul­tat con­clu­ant.

Rien qu’en le lisant, on est épuisés mais ravi de décou­vrir ce dernier vol­ume DJ Kicks con­coc­té par ses soins. Jack­mas­ter en a pour­tant con­nu des élab­o­ra­tions de mix­es, dont on retient le Res­i­dent Advi­sor 289 et le Fab­ric Live 57 en 2011. C’est donc sans sur­prise qu’on retrou­ve dans la track­list du clas­sique comme du neuf, le tout inspiré des pre­mières soirées du DJ, Seis­mic (dont il était rési­dent à 17 ans) et des villes qui lui tien­nent à coeur comme Detroit, Chica­go et Glas­gow. En écoute, le pre­mier titre de la com­pi­la­tion, l’in­stru­men­tal “Free­dom For Antboy II” de LNRDCROY, his­toire de bien commencer. 

(Vis­ité 124 fois)