La playlist du dimanche #13

Notre mis­sion en cette belle mat­inée — et nous l’ac­cep­tons : vous tir­er en douceur de vos draps après votre soirée mou­ve­men­tée de la veille, ou bien au con­traire vous y faire rester, en atten­dant que votre moitié vous apporte le brunch au lit.

On revient en grande forme, cette semaine, après s’être fla­gel­lés des heures durant pour ne pas avoir posté de playlist le week-end passé — apolo­gies, mais il fau­dra met­tre ça sur le dos de Nils Frahm et Ola­fur Arnalds qui n’ont rien trou­vé de mieux que de nous faire pleur­er au Lou­vre jusque sept heures du matin, dimanche dernier…

Cette semaine, une playlist plus rock qu’à l’ac­cou­tumée puisqu’on démarre avec les Smiths et le ténéreux John Maus, suiv­is de près par le groupe 100% féminin Deci­belles venu tout droit de Lyon. Heureuse­ment, Nils Frahm et Brandy sont là pour éclair­cir ce paysage rock, l’un avec son piano, l’autre avec son incon­tourn­able tube “The Boy Is Mine” en fea­tur­ing avec Mon­i­ca qui nous fait tou­jours lip-syncer devant le miroir, près de vingt ans après sa sortie. 

Bas­cule­ment par la suite dans l’élec­tron­ique min­i­male avec la déc­la­ra­tion d’amour de Solin Milea feat Radu Mir­i­ca et la balade noc­turne tein­tée d’acid de Nina Krav­iz. Il est ensuite temps de décoller pour une fête imag­i­naire avec les Pachanga Boys, de se faire des amis avec Solo­mun et de marcher pieds nus dans le sable avec Thy­lacine. Bon dimanche, et à la semaine prochaine! 

(Vis­ité 35 fois)