L’archive du jour : une démo inédite de David Bowie

1970 : “Space Odd­i­ty” est sor­ti il y a tout juste un an et David Bowie peine encore à s’im­pos­er dans le monde de la musique. A l’au­tomne, l’alors “nou­veau tal­ent” est en voy­age aux Etats-Unis et enreg­istre plusieurs chan­sons aux Rox­bury Road Stu­dios à Los Ange­les — c’est sa pre­mière venue aux USA, et il est en pleine pré­pa­ra­tion d’Hunky Dory, qui devien­dra son pre­mier album améri­cain. Accueil­li par l’ingénieur du son Ron de Strulle, il enreg­istr­era plusieurs démo au stu­dio, cer­tains titres ayant même fini sur Hunky Dory

Ron de Strulle se sou­vient d’un homme “chaleureux, ouvert, ami­cal et ne cher­chant absol­u­ment pas à être traité comme une star con­traire­ment aux autres artistes qui venaient au stu­dio RR“Il s’in­téres­sait au proces­sus de pro­duc­tion et était excité à pro­pos de tout ce qui pou­vait être créatif”, raconte-il dans une inter­view accordée au Huff­in­g­ton Post améri­cain, ajoutant que l’Anglais était fasciné par les échos et autres effets, prémices de son goût pour la pro­duc­tion et la musique élec­tron­ique. Un morceau, “To Be Love”, a été enreg­istré au stu­dio et jamais partagée. C’est main­tenant chose faite grâce à Ron de Strulle, qui a dévoilé la démo psy­ché sous ce lien

 

(Vis­ité 56 fois)