Le DJing au programme du brevet des collèges britannique !

Ça a l’air tout de même plus sym­pa que l’op­tion latin… Au Royaume-Uni, le DJing fait désor­mais par­tie des options musique au GCSE (l’équiv­a­lent anglais du brevet des col­lèges). Son inté­gra­tion au pro­gramme date de 2015 sur déci­sion de  l’AQA (Assess­ment and qual­i­fi­ca­tions alliance, chargé d’or­gan­is­er les exa­m­ens) : “La musique élec­tron­ique — comme n’im­porte quel type de musique — con­siste à jouer avec habileté et à com­pren­dre com­ment la musique crée de l’am­biance et du sens”, a déclaré Seb Ross, directeur du pôle musique de l’AQA. Après une pre­mière pro­mo­tion d’ap­pren­tis DJs l’an­née dernière, l’op­tion se démoc­ra­tise encore plus depuis la dernière ren­trée, à tel point que la BBC s’est fendu d’un petit reportage il y a quelques jours. Et il y a un enjeu : en 2017, seul un élève anglais sur vingt s’é­tait inscrit à l’op­tion musique. Leur met­tre des platines dans les mains per­me­t­trait de leur redonner goût à cette matière, loin des cours de flûte à bec qui nous ont tous traumatisés.

Le pro­gramme “Future DJs” est répar­ti sur 36 ses­sions de vingt min­utes au cours d’une année académique. L’équipe péd­a­gogique com­prend des DJ pro­fes­sion­nels comme Austen et Scott Smart qui appren­nent aux col­légiens à se famil­iaris­er avec le rythme, l’har­monie et la mélodie avant de les appli­quer der­rière les platines. Plus qu’un cours, cer­tains élèves y voient un moyen de se sen­tir mieux : “Cela me calme, je suis ensuite plus con­cen­tré le reste de la journée”, a déclaré l’un des DJs en herbe à la BBC.

(Vis­ité 260 fois)