Skip to main content
2 août 2016

Le festival Burning Man dévoile des installations exceptionnelles

par rédaction Tsugi

Burning Man, c’est une bonne semaine de musique, du 28 août au 5 septembre mais aussi et surtout de gens barrés dans un désert complètement vide avec une seule idée en tête : tout oublier et célébrer l’art et la communauté. A moins d’un mois du top départ du festival le plus fou, on découvre quatre nouvelles installations qui confirme l’état d’esprit de l’événement. 

Depuis trente ans, le Black Rock accueille une société éphémère et cette année, le festival a mis les moyens pour nous impressionner. Le site dévoile aujourd’hui des oeuvres monumentales comme le 747 Project, un avion taille réelle qui une fois arrivé sur place pour quelques 100 000$ et une escorte, fera office de galerie d’art. Plusieurs phares en bois atteignant 18 mètres de hauteur feront office de repérages lumineux car oui, il est facile de se perdre dans un désert. Les plus téméraires pourront escalader ce Lighthouse Service, jusqu’en haut, on ne sait pas.
 © Claudia Kaufmann

Imaginée par Dan Sullivan, les Catacomb of Veils, sorte de monument ancestral et mythique, deviennent réelles. De la forme d’une étoile de mer, avec deux pyramides au centre, elles couvriront plus de 5 000 m² et dépasseront 67 mètres de hauteur. Une oeuvre plus qu’impressionnante sur laquelle les gens pourront se promener et explorer une partie cachée.


© Dan Sullivan

Enfin, la baleine de l’espace ou « Space Whale » viendra poser ses 15 000 kilos sur le sable du désert. L’idée ? Donner l’illusion que l’animal flotte au-dessus de nos têtes grâce à une structure de maintien complètement cachée. Entièrement réalisée en verre incassable, la baleine se pare de motifs cosmiques et d’étoiles, pour contraster deux fois plus avec la poussière d’un désert aride. Une dernière construction massive qui ne manquera pas d’impressionner les festivaliers. 


© Matt Schultz

Visited 6 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply