Le MaMA Festival complète sa programmation

Dédié à la fois aux pro­fes­sion­nels et au pub­lic, le MaMA Fes­ti­val réin­vestit Paris pour la sep­tième année con­séc­u­tive. Du 12 au 14 octo­bre, l’événe­ment hybride per­me­t­tra à l’in­dus­trie musi­cale de devis­er sur son avenir tout en offrant au pub­lic une mul­ti­tude de con­certs. La journée, MaMA est une con­ven­tion qui pro­pose une cinquan­taine de con­férences pour décrypter les sujets impor­tants du moment : études d’im­pact économique d’un fes­ti­val, des ques­tions sur l’édi­tion musi­cale et la musique enreg­istrée, ain­si qu’un som­met mon­di­al des indépen­dants. Le soir, MaMA est un fes­ti­val qui cette année n’a pas lés­iné sur la programmation. 

Cent-vingt con­certs en trois jours, c’est l’ob­jec­tif de l’événe­ment. Instal­lé dans le quarti­er de Pigalle, il prévoit une série de per­for­mances à la Cigale, la Boule Noire, le Divan du Monde, la Machine du Moulin Rouge ou encore le Bus Pal­la­di­um. Une pre­mière annonce dévoilait la présence de Mad­ben, Jacques, Mes­par­row, Joachim Pas­tor, Batuk, Les Gor­don, Sam­ba de la Muerte ou Jean Tonique et Wall of Death. Aux quarante-cinq artistes déjà annon­cés vien­nent aujour­d’hui s’a­jouter les soixante-et-onze restants. Mer­cre­di, Nou­velle Vague, Clé­ment Bazin, Cot­ton Claw, Les Fils du Cal­vaire ou Pou­voir Mag­ique sont au pro­gramme, tan­dis que jeu­di, Birdy Nam Nam, Art of Shades, les DJs de Déli­cieuse Musique et Chine Laroche pren­dront le relais. Enfin, 3SomeSisters, Cray­on, Daze et Woo­d­i­ni clô­tureront un fes­ti­val riche et très éclectique. 

(Vis­ité 56 fois)